Les opérateurs d’Ethereum 2.0 génèrent 3,2% d’intérêt annuel composé

Partager l’article
EN BREF
  • Les opérateurs d'Ethereum 2.0 gagnent un intérêt annuel composé de 3,2%.

  • Les utilisateurs doivent miser un minimum de 32 ETH pour exécuter un nœud.

  • Ethereum 2.0 a mis en œuvre le passage de la validation de preuve de travail à la preuve d'enjeu.

The Trust Project est un consortium international d'organismes de presse basé sur des normes de transparence.

La Beacon Chain d’Ethereum 2.0 a été lancée en décembre et les opérateurs du réseau génèrent une belle somme pour le sécuriser. Est-ce toutefois la meilleure offre ?



Jusqu’à présent, une partie importante de l’offre totale d’Ethereum est bloquée dans le contrat de dépôt.

Selon Flipside Crypto, une société de veille économique pour les organisations blockchain, les opérateurs gagnent 0,002792 Ether par jour. Cela représente environ 1,69$ selon le cours actuel du marché.



Les validateurs #Ethereum 2.0 gagnent actuellement 0,002792 $ ETH par jour, ou 1,71$ au moment de la rédaction.

Savoir plus sur les chiffres d’un nœud 

Pour se qualifier pour un nœud de validation, un utilisateur doit miser 32 ETH dans le contrat de staking. Donc, en supposant qu’un nœud a 32 ETH et reçoit 0,002792 Ether par jour comme récompense, il génère 0,008725% d’intérêt quotidien.

Pour l’intérêt composé sur une année, le taux de rendement annuel est d’environ 3,2% pour chaque nœud (contenant 32 ETH minimum).

Celsius, une plateforme de prêt qui combine des prêts centralisés et décentralisés, offre actuellement un taux d’intérêt annuel de 5,5% sur l’ETH. La plateforme propose un taux de 7,21% si vous acceptez de recevoir votre intérêt dans sa cryptomonnaie CEL.

Au taux actuel, si un utilisateur prête 32 ETH sur Celsius plutôt que sur la chaîne 2.0, il gagnerait théoriquement 0,736 ETH supplémentaire, d’une valeur de 445$ au cours actuel de l’Ether.

De plus, les utilisateurs d’Ethereum 2.0 ne pourront pas accéder à leurs fonds stakés avant la phase 2 de la migration. Cela pourrait prendre deux ans supplémentaires, selon le PDG de MyEtherWallet, Kosala Hemachandra.

Qu’est-ce qu’Ethereum 2.0 ?

Ethereum 2.0 est le lancement d’une chaîne structurellement différente du protocole d’origine. À l’origine, Ethereum utilisait la preuve de travail (PoW), similaire à Bitcoin, pour vérifier les transactions.

Avec ETH 2.0, Ethereum est passé à une méthode de vérification de preuve d’enjeu (PoS), qui permet aux utilisateurs de sécuriser le réseau sans matériel informatique avancé.

Avec la PoW, les utilisateurs doivent consacrer une puissance de calcul à la validation des transactions. Dans le cas de la PoS, les utilisateurs doivent miser leur devise sur la plateforme pour la validation.

Les utilisateurs qui falsifient leur validation s’exposeront à une pénalité. L’utilisateur peut perdre une partie ou plus de sa mise initiale. Les experts d’Ethereum affirment que la vérification de la PoS est un pas dans la bonne direction pour le projet et son co-fondateur Vitalik Buterin.

Ce nouveau mécanisme de vérification vise à rendre les transactions plus rapides et, à termer, moins chères pour l’utilisateur.

Avis de non-responsabilité

Toutes les informations présentes sur notre site web sont publiées de bonne foi et à des fins d'information générale uniquement. Toute action entreprise par le lecteur sur la base des informations trouvées sur notre site web est entièrement à ses propres risques.
Share Article

The opinion of BeInCrypto staff in a single voice.

SUIVRE CET AUTEUR