Ripple affirme n’avoir jamais réalisé d’ICO dans sa réponse à la SEC

Partager l’article
EN BREF
  • Ripple répond à une plainte de la SEC, affirmant qu'elle n'a jamais réalisé d'ICO.

  • Ripple maintient sa défense selon laquelle XRP n'est pas un titre et fonctionne comme un moyen d'échange.

  • Le PDG Brad Garlinghouse a récemment fait le point sur l'affaire contre YouTube.

The Trust Project est un consortium international d'organismes de presse basé sur des normes de transparence.

Dans une nouvelle réponse à une action en justice en cours de la SEC, Ripple affirme que le XRP n’est pas un titre et nie avoir jamais réalisé d’ICO.

La société Ripple, dans une réponse à la SEC (U.S. Securities and Exchange Commission) visant à rejeter la poursuite connexe, a déclaré qu’elle n’a jamais mené d’ICO.

Ripple riposte

Maintenant que la septième plus grande cryptomonnaie par capitalisation de marché est impliquée dans un procès, des doutes sont émis sur son token XRP. Ripple, cependant, maintient sa position et nie toutes les allégations faites dans la plainte.

La plainte principale de l’action en justice est que le token XRP de Ripple a violé la loi sur les valeurs mobilières de 1933. La défense de Ripple est que le XRP sert des objectifs qui invalident sa classification en tant que valeur mobilière. Le dépôt cite la fonction du token en tant que moyen d’échange, et par conséquent, la SEC n’a pas l’autorité pour le réglementer.

La défense de Ripple affirme catégoriquement que l’émission de XRP n’était pas une vente de titres. Elle note également que classer le XRP comme une valeur mobilière “porterait atteinte à sa principale utilité”. Cela signifierait également que des milliers d’exchanges, de teneurs de marché et d’autres acteurs seraient soumis à des processus juridiques complexes.

Prix du XRP : CoinMarketCaphttps://coinmarketcap.com/currencies/xrp/

La SEC a déposé la poursuite en décembre 2020 et a affirmé que Ripple avait illégalement levé 1,3 milliard de dollars par le biais de l’offre. Le procès a envoyé des ondes de choc dans le monde de la crypto et a fait chuter le prix du XRP. Depuis lors, cependant, le token a retrouvé un peu de sa valeur.

Son PDG Brad Garlinghouse a également déposé une motion de rejet dans le cadre d’un procès intenté contre lui. Dans des remarques au ton similaire au dernier dépôt, le document indique que la SEC a permis au XRP de fonctionner pendant huit ans. Il s’interroge donc sur ce changement soudain.

Une attaque sur tous les fronts

Ripple a également intenté une action en justice contre YouTube pour des escroqueries de dons de XRP impliquant l’usurpation de l’identité de responsables de la société. Le 10 mars, M. Garlinghouse a tweeté au sujet de l’évolution de l’action en justice. Il affirme qu’une nouvelle résolution permettrait de “prévenir, détecter et faire tomber ces escroqueries.”

“L’année dernière, @Ripple et moi-même avons poursuivi @YouTube pour ne pas avoir appliqué ses propres politiques en permettant à de faux comptes (se faisant passer pour mes comptes vérifiés/Ripple) de mener des escroqueries de dons de XRP. Nous sommes maintenant parvenus à une résolution pour travailler ensemble à la prévention, à la détection et au démantèlement de ces escroqueries. 1/3”

– Brad Garlinghouse (@bgarlinghouse) 9 mars 2021

Des investisseurs particuliers ont également intenté des procès contre Ripple. Il s’agit même d’un investisseur qui a perdu 48$. Comme pour les plaintes précédentes, le procès prétend que Ripple a omis d’enregistrer le XRP comme un titre.

Tous ces développements ont mis Ripple entre le marteau et l’enclume. De nombreux investisseurs, quant à eux, conservent leurs XRP dans l’attente d’un verdict final. Les conséquences d’un échec de la défense peuvent ou non avoir un impact mondial. Il a été suggéré que 95 % des clients de Ripple se trouvent en dehors de la juridiction des États-Unis.

Avis de non-responsabilité

Toutes les informations présentes sur notre site web sont publiées de bonne foi et à des fins d'information générale uniquement. Toute action entreprise par le lecteur sur la base des informations trouvées sur notre site web est entièrement à ses propres risques.
Share Article

Rahul Nambiampurath is an India-based Digital Marketer who got attracted to Bitcoin and the blockchain in 2014. Ever since, he's been an active member of the community. He has a Masters degree in Finance. <a href="mailto:editorinchief@beincrypto.com">Email me!</a>

SUIVRE CET AUTEUR

Faites du trading avec les meilleurs signaux crypto - des profits garantis avec plus de 70% d’exactitude

Adhérez

Want to learn how to trade? Get a beginners guide from BeInCrypto Academy!

Learn now