Bitcoin btc
$ usd

Les pays les plus favorables à la cryptomonnaie

13 mins
Mis à jour par Célia Simon
Rejoignez Notre Communauté de Trading sur Telegram

La cryptomonnaie a conny une croissance démesurée ces dernières années, et les gouvernements gardent maintenant un œil constant sur les devises numériques, notamment Bitcoin (BTC).

On peut considérer que certains soutiennent le mouvement, tandis que d’autres pays ont tendance à être plus conservateurs, voire totalement contre la cryptomonnaie, allant jusqu’à l’interdire au public. Il est donc important d’être au courant des réglementations récentes et de noter quels pays sont en faveur des cryptomonnaies. Certaines personnes ont peur du contrôle et / ou des réglementations, et ont tout à fait raison de craindre des lois qui pourraient affecter la cryptomonnaie.

BeInCrypto a compilé pour vous les pays les plus favorables aux cryptomonnaies, en se basant sur la fiscalité, les positions et politiques des pays sur les cryptomonnaies et l’environnement général dans le pays défini. Vous serez surpris de constater que de nombreux petits pays figurent sur cette liste, favorisant et soutenant fortement les cryptomonnaies, et pariant sur leur position pour attirer plus d’entrepreneurs et d’investisseurs sur le marché.

1. Le Salvador

BTC Bitcoin El Salvador

Après être devenu le premier pays au monde à adopter Bitcoin en tant que monnaie légale, le Salvador, désireux d’attirer les investisseurs étrangers, a mis en place une exonération fiscale à l’intention de ces derniers. La nation exonère ainsi les profits en bitcoins de tout impôt sur les gains en capital ou sur le revenu.

Le reste du monde attend toujours que le cadre juridique salvadorien mette en application ces déclarations officielles, mais le monde des cryptomonnaies salue le pays comme l’une des meilleurs régions de défiscalisation de la crypto.

2. La Suisse

Crypto friendly countries

La Suisse est considérée comme la “crypto-valley” d’Europe, ainsi que comme un pôle d’innovation. En ce qui concerne la fiscalité, l’administration fédérale des impôts suisse considère que les transactions en crypto sont les mêmes que les transactions traditionnelles en fiat et les exonère donc de déclaration fiscale.

Les investisseurs en cryptomonnaies choisissent la Suisse pour son absence d’imposition sur les bénéfices issus du trading crypto. De grandes fondations crypto ont également choisi la Suisse comme domicile, notamment Ethereum, Tezos et l’association Diem.

Toutefois, les bénéfices issus des affaires liées à la crypto sur le trading professionnel sont soumis à l’impôt sur le revenu, qui diffère d’une région à l’autre, ainsi qu’à un impôt annuel sur la fortune.

3. L’Allemagne

Bitcoin Germany blockchain

L’Allemagne est l’un des pays les plus favorables à la crypto, car il s’agit de l’une des rares nations dans le monde à être exempts de taxes sur les cryptomonnaies.

Par opposition à l’UE, l’Allemagne a une vision unique de la fiscalité des cryptomonnaies, en plus d’encourager les investisseurs individuels. Ainsi, si des cryptomonnaies sont détenues pendant plus d’un an, les lois exonèrent Bitcoin et les autres cryptos de l’impôt sur les plus-values.

Si les fonds sont échangés contre des devises ou d’autres cryptomonnaies dans un délai d’un an, les investisseurs sont toujours exonéré d’impôt dans le cas où le bénéfice est inférieur à 600 €. Au-delà de cette limite de gains, les investisseurs doivent déclarer leurs revenus aux services des impôts.

En revanche, les entreprises doivent déclarer et payer l’impôt sur les sociétés pour les gains en crypto, ce de la même manière que pour tout autre actif.

4. Les Pays-Bas

Les Pays-Bas sont loin d’être étrangers aux cryptomonnaies. Bien que le pays soit déjà bien connu pour son environnement propice aux affaires, on peut facilement imaginer pourquoi le pays est en faveur des cryptomonnaies. En adoptant très rapidement les devises numériques, on peut remarquer que le pays tente déjà d’adopter et d’accepter les paiements en crypto dans les magasins, et a des positions favorables pour la démocratisation des cryptomonnaies.

Un bon indicateur pour nous informer que les Pays-Bas ont bien adopté les monnaies virtuelles est lié à leur couverture médiatique. Dans le pays, les cryptomonnaies sont largement couvertes par tout type de media tout en gardant une position impartiale et neutre pour la plupart des cas. C’est assez rare, étant donné que dans certains pays, les cryptomonnaies sont souvent associées à des activités criminelles et ne bénéficient que de peu ou pas de couverture positive dans ce cas.

5. Les États-Unis

USA ATM BTC Bitcoin

Malgré l’arrivée imminentes de réglementations crypto, les États-Unis restent le premier pays avec la plus grande base d’utilisateurs de cryptomonnaie et un grand nombre de startups. Coinbase, l’un des plus grand exchanges de cryptomonnaies, est situé aux États-Unis, et la plupart des innovations effectuées dans le domaine des cryptomonnaies se font toujours dans le pays.

Bien que le pays soit assez polarisé en ce qui concerne les cryptomonnaies, il bénéficie d’un soutien solide et peut compter sur des individus de renom tels que Jack Dorsey, PDG de Twitter, ou encore Michael Saylor de MicroStrategy pour influencer un mouvement d’adoption des cryptomonnaies.

De même, depuis la répression de la Chine sur le minage crypto au printemps-été 2021, de nombreux mineurs de Bitcoin se sont relocalisés au Texas, en raison de son climat de plus en plus favorable aux cryptomonnaies.

6. La Georgie

La Géorgie est un petit pays situé au Sud-Est de l’Europe. Ancien membre de l’Union soviétique, le pays s’est transformé s’avère maintenant favorable aux affaires.

De ce fait, le pays se porte si bien maintenant qu’il se classe au 12e rang de l’indice de liberté économique. Pas mal du tout, surtant en notant que le pays a du se reconstruire très rapidement.

Avec une petite population de 4 millions de personnes, le pays a tout fait pour changer et se réinventer sur le marché. Cherchant à attirer davantage de particuliers du secteur informatique, le pays a mis en place un environnement favorable aux cryptomonnaies, notamment en proposant une taxation bien plus favorable que ses pays voisins.

De plus en plus de gens considèrent maintenant la Géorgie comme une alternative viable pour créer leur entreprise, compte tenu d’une communauté cryptomonnaie croissante.

7. L’Estonie

L’Estonie est un petit pays situé dans les pays baltes et réputé pour sa présence numérique dans l’Union européenne.

Notant que certaines startups travaillent actuellement sur la technologie blockchain, le pays est très ouvert à l’innovation et possède de nombreux guichets automatiques Bitcoin, grâce à sa startup locale appelée Paxful.

Avec d’autres programmes tels que l’e-résidence, l’Estonie se propose comme une alternative forte pour toute personne souhaitant intégrer son organisation dans le pays, sans avoir à y vivre. Sa présence au sein de l’Union européenne facilite la tâche des personnes désireuses de faire des affaires au sein de l’UE ou de se trouver dans un environnement où les réglementations commencent à évoluer en faveur de la cryptomonnaie.

Tous les avantages présentés jouent en faveur de l’environnement crypto, notant que le programme de résidence en ligne a attiré 53 719 personnes jusqu’à présent.

8. Singapour

Singapore exchange crypto

Connue comme l’une des économies les plus développées au monde, Singapour est également l’une des meilleures régions pour faire des affaires. La nation est de même assez pro-crypto et a émis une série de lois pour soutenir les devises numériques. C’est pourquoi Singapour continue d’attirer les organisations et les investisseurs du secteur crypto.

Singapour est également un centre de fintech dans la région de l’Asie du Sud-Est.

De même, le pays n’a pas d’impôt sur les plus-values, ce qui en fait un paradis fiscal pour les investisseurs en crypto. En outre, les résidents de Singapour n’exigent pas au résidents de préciser les actifs qu’ils possèdent; ceux-ci n’ont en fait qu’à déclarer leurs revenus réalisés dans l’année. Cela donne une autre raison importante aux investisseurs en crypto de s’installer à Singapour, car la plupart d’entre eux préfèrent garder le secret sur leurs fonds.

Bitcoin relève des biens incorporels et non de la monnaie légale. La législation considère les paiements en crypto comme des échanges de troc. Ainsi, les impôts sont prélevés sur les biens et les services, mais pas sur les tokens de paiement.

Cela dit, les sociétés basées à Singapour sont soumises à l’impôt sur le revenu, si elles opèrent en tant que société de commerce de cryptomonnaies ou si elles acceptent des paiements en crypto.

La banque centrale du pays, l’Autorité monétaire de Singapour (MAS), vise à développer un environnement équilibré pour les crypto. La MAS ne cherche pas à réglementer fortement la crypto, mais plutôt à la surveiller à titre préventif pour repérer le blanchiment d’argent et les activités illégales. Bitcoin fait partie des biens et, à ce titre, est soumis à la taxe sur les biens et services.

de plus, Singapour possède probablement l’une des plus grandes communautés crypto au monde. Enfin, il existe actuellement environ 10 guichets automatiques Bitcoin dans la ville, ce qui favorise davantage les transactions crypto.

9. Le Danemark

Le Danemark, bien que peu connu pour des politiques fiscalité ou d’autres sujets du genre, est tout à fait en faveur des cryptomonnaies pour une raison simple : sa guerre contre les transactions en espèces.

Comme de nombreux pays scandinaves, le pays est assez avancé sur le plan technologique et s’avère très favorable aux transactions sans cash, préférant des transactions digitalisées. Sa principale conviction est que les monnaies virtuelles seront l’avenir de la finance, et nous pourrions observer une augmentation du nombre de transactions Bitcoin en provenance du pays.

De plus, le pays dispose déjà de nombreux exchanges Bitcoin, opérant pour faciliter le commerce des cryptomonnaies. Il existe actuellement de nombreux guichets automatiques Bitcoin dans le pays, fonctionnant 24h / 24 et 7j / 7 et favorisant l’échange et l’utilisation de BTC.

Il ne serait pas surprenant de que le pays vote de nouvelles lois en faveur des cryptomonnaies, aidant à sa mission de chercher à se débarrasser complètement de l’argent liquide dans son économie et à être entièrement digitalisé dans un avenir proche.

10. Le Canada

NexTech

Avec environ 900 guichets automatiques Bitcoin, le Canada indique clairement son ouverture à adopter les cryptomonnaies.

Tout comme les États-Unis, le pays possède de nombreuses startups qui fonctionnent sous crypto et blockchain. Des villes comme Vancouver, Montréal ou même Toronto, considérées comme hubs de startups, et détiennent de nombreux projets intéressants liés à la crypto.

De plus, le pays compte à ce jour environ 80 marchands acceptant la crypto comme moyen de paiement, et a été le premier à accepter un fonds négocié en bourse (ETF) en Bitcoin.

11. La Slovénie

La Slovénie propose de nombreux avantages en matière de cryptomonnaies. Malgré une population de 2 millions d’habitants seulement, ce petit pays situé au sud de l’Europe dispose de nombreuses lois favorisant le développement et le trading des cryptomonnaies.

L’une de ses plus grandes lois récentes est de ne pas prélever de TVA sur toute activité liée au mining de cryptomonnaie, ce qui la rend assez attrayante de ce point de vue. En outre, le pays a décidé de rendre les revenus de trading dus aux fluctuations de prix non imposables pour les investisseurs individuels.

Enfin, le gouvernement traite les cryptomonnaies comme des monnaies virtuelles et non comme un actif ordinaire. Cela permet à la crypto d’être utilisée comme support pour l’échange de biens et de services.

12. Malte

Bitcoin

Malte, déjà bien connue pour son environnement fiscal réduit et ses politiques favorables aux entreprises, et a été l’un des premiers pays au monde à ouvrir ses portes aux cryptomonnaies.

Souvent appelé «Blockchain Island», le pays espère capitaliser sur la tendance de la cryptomonnaie et attirer des talents sur l’île. Cela est d’autant plus probable que le pays a fait tout ce qu’il pouvait pour maintenir des impôts cléments et se concentrer sur le secteur financier.

Les sociétés étrangères opérant à Malte ainsi que les résidents étrangers bénéficient de plusieurs privilèges. Ils n’ont pas à payer d’impôt sur le revenu et sur les plus-values à Malte pour les investissements à long terme dans les monnaies numériques.

Toutefois, les transactions en cryptomonnaies sont soumises à un impôt sur le revenu de 35%, car elles sont assimilées à des transactions boursières par définition juridique. Mais cela aussi peut être abaissé à 0-5%, si vous bénéficiez des options de structuration offertes par le système financier du pays. Malte considère Bitcoin et les autres tokens financiers comme des actifs différents. En effet, les tokens financiers peuvent être des dividendes, des intérêts ou des primes, et l’impôt sur le revenu normal s’y applique. Les sociétés non domiciliées sont soumises à un impôt sur le revenu de 5%.

Les startups blockchain et crypto connaissent très bien Malte, notant qu’il existe de nombreux exchanges crypto situés dans le pays.

Bien que le pays doive se soumettre aux politiques de l’UE, il se bat très dur pour conserver son statut distinct et pour promouvoir la cryptomonnaie au sein de l’Union européenne.

14. La Biélorussie

Le pays a été l’un des premiers en Europe à voter des politiques en faveur des activités liées aux cryptomonnaies. l’idée des cryptomonnaies.

Le président de la Biélorussie, Alexandre Loukachenko, veut faire du pays une économie numérique basée sur les cryptomonnaies. C’est pourquoi, en 2017, il a signé une nouvelle loi qui a légalisé les devises numériques. Ce même décret exonère également les entreprises et les particuliers des taxes sur les crypto jusqu’en 2023, date à laquelle la loi fera l’objet d’une révision.

Ainsi, pour le moment, toutes les transactions liées aux tokens sont exonérées d’impôt sur le revenu, ainsi que de TVA. Les investissements miniers et crypto sont exonérés de l’impôt sur le revenu et des plus-values. En outre, les entreprises sont disposées à délivrer des visas aux personnes ayant des projets crypto intéressants.

Enfin, les particuliers envisagent la Biélorussie car le pays est devenu assez réactif et adopte fréquemment des lois en faveur des cryptomonnaies avant la plupart des autres pays européens. Ne faisant pas partie de l’Union européenne, le pays présente l’avantage de ne pas être soumis à la réglementation de l’UE concernant les cryptomonnaies.

15. Le Portugal

Le Portugal s’est positionné comme l’un des pays les plus innovants de l’UE en matière de politiques économiques, en offrant de nouvelles opportunités aux entrepreneurs afin qu’ils puisse s’y rendre de démarrer une entreprise, leur Golden Visa gagnant de plus en plus de force au fil du temps.

Ce Golden Visa est accordé sous la condition de créer une entreprise au Portugal, générant ainsi des opportunités d’emploi dans le pays au fil du temps. De plus, le pays a proposé de baisser les impôts sur ces nouvelles entreprises pendant un certain temps, afin d’encourager les entrepreneurs à sérieusement envisager cette opportunité.

De même, depuis 2016, l’administration fiscale portugaise (PTA) exonère les transactions en crypto de l’impôt sur les gains en capital et sur le revenu. Les entreprises qui acceptent les monnaies numériques pour leurs biens et services sont toutefois soumises à l’impôt sur le revenu.

Une telle innovation y a amené de nombreuses personnes impliquées dans le monde de la crypto, et le pays présente de nombreux autre avantages, comme un climat agréable, des paysages incroyables, une politique fiscale encourageante et une nation en faveur d’un environnement favorable aux cryptomonnaies.

16. Le Liechtenstein

Le Liechtenstein, bien connu pour ses banques d’élite, a récemment décidé de s’ouvrir aux cryptomonnaies, notant qu’un grand nombre d’individus se sont enrichis en investissant dans les monnaies numériques.

Notant ce phénomène, Forbes a même déclaré que la blockchain était en train de devenir le Liechtenstein. Les banques, qui étaient autrefois spécialisées dans les transactions financières traditionnelles, conseillent désormais leurs clients sur les ICO et les investissements en cryptomonnaie.

De plus, le pays bénéficie d’une politique fiscale encourageante et de très peu de réglementations, encourageant les individus du secteur de la cryptomonnaie à être encore plus intéressés par ce que ce pays a à offrir.

À titre d’exemple, la startup de contrat intelligent de Yanislav Malahov, Aeternity, est basée dans le pays, prouvant qu’il est en effet possible de démarrer une entreprise de crypto réussie au Liechtenstein. Cela devrait certainement encourager d’autres individus dans un proche avenir à considérer cette nation comme une option viable et alternative dans l’Union européenne, craignant que trop de réglementations s’imposent aux États-Unis.

17. Les Bermudes

Les Bermudes sont une destination populaire pour les détenteurs de cryptomonnaies, car la région bénéficie de normes assez favorables en ce qui concerne les régimes financiers en comparaison du reste du monde. En 2018, les Bermudes ont publié la Digital Asset Business Act, qui constitue la réglementation du pays en matière d’actifs numériques. Célèbre pour son absence d’impôts sur le revenu et sur les gains en capital, les transactions de cryptomonnaies y sont également exonérées d’impôts.

Célèbre pour être devenu le premier pays au monde à accepter les paiments de taxes et de commissions en cryptomonnaie, les Bermudes ont naturellement attiré l’attention des investisseurs crypto. Depuis octobre 2019, les Bermudes acceptent également les paiements pour les services gouvernementaux en USD Coin (USDC).

Quel est le meilleur pays pour les cryptomonnaies ?

Voilà tout pour les principaux pays en faveur des cryptomonnaies. Nous espérons que d’autres pays, encore peu favorables à la scène crypto, réaliseront bientôt les avantages offerts par la technologie, et que les cryptomonnaies ne doivent pas être considérées comme un ennemi des gouvernements, mais plutôt comme un allié propice au développement économique.

Quand certains gouvernements se rendront compte qu’ils peuvent réellement bénéficier des cryptomonnaies, nous pourrons les démocratiser et favoriser une adoption le monde entier.

La technologie blockchain est clairement quelque chose de nouveau, et il est compréhensible que certains individus soient encore assez sceptiques quant à la technologie, en particulier au sein une population plus âgée.

La technologie évolue maintenant à un rythme beaucoup plus rapide que celui des lois et nécessite donc une adaptation constante de la part des politiciens, qui ne parviennent pas toujours à suivre les tendances actuelles. La technologie blockchain n’est plus seulement limitée à Bitcoin et propose désormais des contrats intelligents, des NFT et de nombreuses autres innovations à venir.

Certains pays ont déjà adopté des législations plus favorables concernant la taxation des cryptomonnaies et visent à devenir un centre financier pour favoriser l’innovation. D’autres proposent un faible impôt sur le revenu pour les gains en crypto afin d’attirer davantage d’investisseurs.

La possibilité d’effectuer des transactions en crypto avec une faible taxe sur les gains en capital, voire pas de taxe du tout, est certainement une incitation pour les étrangers à relocaliser leur entreprise dans un certain pays ou même plus là-bas eux-mêmes.

Mais quel est le pays le plus favorable aux crypto-monnaies pour vous ? C’est une question que chaque investisseur doit examiner. Se relocaliser dans un paradis fiscal est une décision qui nécessitera une réflexion approfondie, et une recherche plus poussée des lois fiscales spécifiques à chacun de ces pays.

Avis de non-responsabilité

Avis de non-responsabilité : Conformément aux directives de The Trust Project, le contenu éducatif de ce site est proposé de bonne foi et à des fins d'information générale uniquement. BeInCrypto a pour priorité de fournir des informations de haute qualité, en consacrant du temps à la recherche et à la création d'un contenu informatif pour les lecteurs. Bien que des partenaires puissent récompenser l'entreprise avec des commissions pour des placements dans les articles, ces commissions n'influencent pas le processus de création de contenu impartial, honnête et utile. Toute action entreprise par le lecteur sur la base de ces informations se fait strictement à ses propres risques.

Picture.png
Fabien se concentre principalement sur les actualités crypto et blockchain susceptibles d'intéresser les lecteurs français.
READ FULL BIO
Sponsorisé
Sponsorisé