Voir plus

Que faut-il savoir sur la mise à jour Shanghai d’Ethereum ?

11 mins
Par Ananda Banerjee
Rejoignez Notre Communauté de Trading sur Telegram

Prévue pour le mois d’avril, la mise à jour Shanghai constitue un événement majeur pour la communauté Ethereum. Grâce à cette mise à niveau, les validateurs pourront enfin retirer leurs ETH de la Beacon Chain (la couche de consensus qui a aidé Ethereum à passer de la PoW à la PoS).

Alors, comment fonctionne la mise à jour Shanghai ? Et qu’apportera-t-elle à l’écosystème Ethereum ? Explications.

Vous souhaitez en discuter avec d’autres passionnés de crypto ? Rejoignez notre canal Telegram francophone !

Mise à jour Shanghai, un événement historique pour Ethereum

Mise à jour Shanghai

La mise à jour Shanghai est un hard fork qui vise à introduire de nombreuses améliorations au réseau ETH. Cependant, son objectif principal est de permettre les retraits du staking sur Ethereum.

Pour rappel, la transition du réseau Ethereum de la Proof of Work (PoW) à la Proof of Stake (PoS) ne n’est pas faite du jour au lendemain. En effet, la mise à jour The Merge n’a vu le jour que deux ans après le lancement de la Beacon Chain, un mécanisme de coordination qui permet la création de nouveaux blocs.

Néanmoins, la Beacon Chain avait besoin d’importantes quantités d’ETH pour fonctionner. Par conséquent, les validateurs ont commencé à placer leurs ETH en staking pour sécuriser le réseau. En verrouillant au moins 32 ETH sur la Beacon Chain, les validateurs ont droit à des récompenses. Cependant, les ETH placés en staking et les récompenses ne peuvent être retirés qu’après la mise à jour Shanghai.  

Étapes de la transition vers ETH2
Étapes de la transition vers ETH2 : Yahoo Finance

Au fil du temps, de nombreuses plateformes comme Lido Finance, Coinbase et Rocketpool, ont commencé à proposer des services de staking liquide. Sur ces plateformes, les investisseurs peuvent faire du staking avec aussi peu que 0,01 ETH. En contrepartie, ils reçoivent des tokens de staking qui leur donnent droit à des récompenses.

Lorsque l’équipe Ethereum a déployé la mise à jour The Merge en septembre 2022 (en fusionnant le réseau principal avec la Beacon Chain), les stakers pensaient que leurs ETH seraient débloqués. Cependant, la Fondation Ethereum a clairement indiqué que les retraits du staking sur Ethereum ne seraient possibles qu’après la mise à jour Shanghai.

Notons par ailleurs que plus de 16 millions d’ETH (soit près de 14 % de l’offre actuelle) sont actuellement placés en staking.

Quelles sont les modifications apportées par la mise à jour Shanghai ?

Outre les retraits du staking, la mise à jour Shanghai d’Ethereum apporte de nombreuses modifications au réseau ETH2.

Avant de plonger dans les détails, il convient de rappeler brièvement le concept des EIP (Ethereum Improvement Proposals). Comme son nom l’indique, une EIP, ou proposition d’amélioration Ethereum, est une proposition de modification de la blockchain Ethereum. La plupart des hard forks et des mises à jour Ethereum que nous avons vu jusqu’à présent comprennent plusieurs EIP.

Selon l’équipe de développement, la mise à jour Shanghai contient 5 EIP, notamment : 

1. EIP-3651 : vise à réduire les frais de gaz Ethereum

2. EIP-3855 : réduit la taille des transactions

3. EIP-3860 : vise à corriger un vecteur d’attaque par déni de service (DoS) et à plafonner les frais de gaz

4. EIP-4895 : autorise les retraits du staking sur Ethereum

5. EIP-6049 : modifie les frais de transaction pour les développeurs Ethereum

Comme vous l’aurez remarqué, la plupart des EIP, à l’exception de l’EIP-4895, se focalisent sur la réduction des frais de gaz. Vu le rythme de croissance actuel du réseau Ethereum, ces modifications seront très bénéfiques à la fois pour les utilisateurs et pour les développeurs.

Qu’est-ce que l’EIP-4895 ?

En termes simples, l’EIP-4895 permettra de libérer les ETH placés en staking sur la Beacon Chain (qui fait désormais partie du réseau principal). Cette EIP ne libérera pas seulement les ETH bloqués, mais également les récompenses de staking qui ont été promises aux validateurs. De cette façon, même les protocoles de staking liquide pourront en bénéficier.

Avant de passer au mécanisme des retraits, penchons-nous sur la situation actuelle du staking Ethereum. Cela nous aidera à comprendre l’impact potentiel de la mise à jour Shanghai.

Brève histoire du staking ETH

Tout a commencé lorsque des participants volontaires ont décidé de placer leurs ETH en staking pour protéger la Beacon Chain. Le nombre de participants est passé de 0 vers fin 2020 à plus de 520 000 en février 2023.

staking ethereum
Évolution du nombre de validateurs et de la quantité d’ETH placée en staking : Binance Research

En fonction de la quantité d’ETH verrouillés sur le Beacon Chain, un seul opérateur de nœuds peut héberger plusieurs validateurs. Par conséquent, le nombre de validateurs dépasse de loin les 520 000.

Le graphique ci-dessous montre que 24,9 % des stakers le font à titre individuel. Ces derniers ont probablement commencé à staker en 2020, avant même que la Beacon Chain ne soit lancée. Et sans surprise, Lido Finance est le leader du marché du staking, avec une part de 30 %.

lido finance
Répartition du staking Ethereum : Binance Research

De même, les principaux exchanges centralisés représentent près de 26 % du marché du staking Ethereum. Tout comme Lido, ces plateformes proposent une fonctionnalité de staking liquide qui permet aux investisseurs d’accéder à leurs fonds à tout moment. Par conséquent, même si nous nous attendons à une certaine pression de vente sur le marché, les services de staking liquide pourraient compenser les pertes.

staking liquide
Staking liquide vs Staking classique : Binance Research

Il est probable que le lancement des retraits du staking sur Ethereum déclenche une liquidation. Cependant, la plupart des stakers ont acheté ETH à un cours supérieur à son cours actuel.

Faut-il craindre une liquidation massive ?

Seulement 31% des stakers sont dans le vert. La plupart d’entre eux ont acheté lorsque le cours Ethereum oscillait entre 400 $ et 700 $. Selon l’historique du cours ETH, ces stakers ont acheté en décembre 2020.

Mise à jour Shanghai
Situation des stakers ETH : Binance Research

Les 31 % comprennent également les plateformes de staking liquide, qui n’accepteront probablement pas de vendre leurs ETH à un cours de 1 600 $. Par conséquent, la pression de vente ne semble pas très inquiétante pour le moment.

Comment fonctionnera le mécanisme de retraits ?

Deux types de retraits sont proposés par la Fondation Ethereum, à savoir : retrait partiel ou retrait total.

Retrait partiel 

Tout ce qui dépasse la limite standard de 32 ETH peut être retiré. De cette façon, l’utilisateur peut garder son rôle de validateur.

Pour effectuer un retrait partiel, la première étape consiste à définir un “Identifiant de retrait”. Cependant, les retraits seront échelonnés sur plusieurs semaines.

Au 1er mars 2023, le montant total des récompenses gagnées par les validateurs avoisinait les 1,6 milliard de dollars. De plus, le volume de transactions actuel d’Ethereum est proche de 10 milliards de dollars. Par conséquent, la libération de 1,6 milliard de dollars sur plusieurs jours, voire plusieurs semaines, ne devrait pas exercer de pression sur le cours Ethereum.

Retrait total

En retirant la totalité des ETH placés en staking, l’utilisateur renonce à son rôle de validateur. Il convient toutefois de noter que pour chaque epoch (période nécessaire pour créer 30 000 blocs sur le réseau ETH), seuls sept validateurs peuvent quitter le réseau.

Actuellement, chaque epoch Ethereum dure 6,4 minutes, tandis qu’une journée contient 1440 minutes. Donc, 7 x (1440 minutes / 6,4 minutes) = 1 575 validateurs maximum par jour.

De même, si on suppose que tous les validateurs détiennent 32 ETH et qu’ils décident tous de liquider leurs tokens au même moment, la pression de vente atteindrait les 50 400 ETH par jour. Cependant, étant donné que plus de 55% des stakers sont en situation de perte, il est peu probable qu’ils vendent leurs tokens au cours actuel.

Indicateur In and Out of Money – Ethereum : CoinMarketCap

Notez que l’indicateur In and Out of Money ne concerne pas uniquement les validateurs ETH.

Le testnet Goerli

Avant de commencer, notons que la mise à jour Shanghai est également connue sous le nom de Shapella.

Depuis le déploiement de The Merge, Ethereum fonctionne sur une couche d’exécution (pour les utilisateurs) et une couche de consensus (pour le backend). Comme vous l’aurez deviné, la mise à jour Shanghai sera lancée sur la couche de consensus, puisqu’elle est destinée aux utilisateurs du réseau ETH. 

Cependant, afin de limiter le risque de bugs, la mise à jour Shapella doit d’abord être testée sur des réseaux de test (testnets), puis déployée sur une couche de consensus appelée Capella.

Le processus a commencé le 7 février 2023, avec le test des retraits sur le testnet public Zhejiang. Heureusement, aucun problème n’a été détecté. De même, le testnet public est toujours disponible pour les validateurs qui souhaitent tester la fonctionnalité de retraits.

Le 28 février 2023, l’équipe Ethereum a déployé Shapella sur le testnet Sepolia. La prochaine étape consiste donc à tester la mise à jour sur le testnet Goerli, ce qui devrait se produire avant fin mars. Si tout se passe bien sur le testnet Goerli, la mise à jour Shanghai sera lancée à la date prévue.

Notons cependant que la préparation de la mise à jour a commencé en janvier avec le déploiement du “Shadow Fork”.

Que comptent faire les validateurs avec les ETH retirés ?

Kiln, une plateforme spécialisée en staking crypto, a récemment mené une enquête pour comprendre les sentiments des utilisateurs quant à la mise à jour Shanghai.

Bien qu’elle soit menée sur un petit échantillon de participants, l’enquête brosse un tableau clair du sentiment des “stakers”.

Enquête Kiln sur la mise à jour Shanghai : Kiln

68 % des participants à l’enquête comptent replacer leurs ETH en staking après la mise à jour Shanghai. Mieux encore, 42 % d’entre eux ont l’intention de le faire immédiatement après la mise à jour. Chose qui pourrait compenser la pression de vente.

staking ethereum
Enquête Kiln sur le staking Ethereum et la mise à jour Shanghai

De même, 44,5 % des participants prévoient de retirer leurs ETH immédiatement après la mise à jour. Autre point intéressant, 66,7 % des stakers comptent retirer moins de 32 ETH. On s’attend donc à ce que la pression de vente soit faible après la mise à jour Shanghai.

Enquête Kiln sur le staking Ethereum et la mise à joiur Shanghai

Notez toutefois que ces chiffres tiennent également compte du staking liquide. Par conséquent, ils ne reflètent peut-être pas le sentiment réel des validateurs individuels. 

Mise à jour Shanghai : quel impact sur l’écosystème Ethereum ?

L’équipe Ethereum a expliqué tous les objectifs de la mise à jour Shanghai, ou Shapella. Mais, ces explications n’ont aucune importance si nous ne mesurons pas l’impact du hard fork sur toutes les parties prenantes. 

Impact de la mise à jour Shanghai sur les validateurs

Les validateurs doivent encore placer 32 ETH en staking pour obtenir des droits de validation sur le réseau Ethereum. Cependant, une fois la mise à jour Shanghai déployée, les détenteurs d’ETH seront peut-être plus susceptibles de faire du staking.

Cependant, qui dit plus de validateurs, dit moins de récompenses. De plus, les récompenses de staking sont actuellement classées comme des récompenses de consensus et d’exécution. Alors que les récompenses d’exécution sont directement liées à la taille des blocs et au volume de transactions, les récompenses de consensus sont liées au nombre d’ETH placés en staking.

APR ethereum
Rendement annuel du staking ETH : Binance Research

N. B : Les récompenses de consensus représentent une grande partie du taux de rendement du staking ETH.

Quel impact sur les autres crypto actifs ?

Selon les données de CoinMarketCap, Ethereum a actuellement une part de marché d’environ 19 %. Par conséquent, toute liquidation massive d’ETH risque d’impacter l’ensemble du marché crypto. Cependant, compte tenu des données citées ci-dessus, on s’attend à ce que la plupart des validateurs conservent leurs ETH après la mise à jour Shanghai.

En comparaison avec d’autres blockchains PoS, le staking ne représente qu’une petite partie du volume d’Ethereum. Par exemple, 72% de l’offre totale de Cardano (ADA) est placée en staking. Par conséquent, une fois le pool de staking ouvert, nous pourrions voir d’autres utilisateurs affluer vers Ethereum.

La compétition entre les blockchains PoS de Layer 1 pourrait se corser après la mise à jour Shanghai.

Quel impact sur le sentiment des investisseurs ?

Selon une enquête de CoinShares, Ethereum est toujours la première cryptomonnaie en termes de perspectives de croissance.

Sentiment des investisseurs quant à la croissance du cours ETH : CoinShares

En effet, la transition d’Ethereum à un mécanisme PoS moins énergivore a considérablement amélioré le sentiment des investisseurs.

Consommation énergétique du réseau ETH : Binance Research

Quel impact sur l’offre et le cours Ethereum ?

Depuis le passage au mécanisme de consensus Proof of Stake et le lancement de l’EIP-1559, Ethereum est devenu déflationniste, avec un taux d’inflation de -0,03 % au 13 février 2023. Cependant, les choses pourraient changer après le déploiement de la mise à jour Shanghai. D’autre part, le déblocage des retraits augmentera la liquidité, ce qui pourrait réduire la volatilité du cours ETH à court terme.

Déflation d’Ethereum : Binance Research

Néanmoins, en raison de la nature volatile de l’écosystème crypto, il est difficile de prédire l’impact de la mise à jour Shanghai sur le cours Ethereum. Cela dit, les données historiques montrent que chaque grande mise à jour Ethereum fait grimper son prix.

Pour le moment, cependant, la plupart des indicateurs techniques d’Ethereum sont de bon augure. Par exemple, l’indicateur ETH Age Consumed (le nombre de jetons ayant changé d’adresse à une certaine date, multiplié par la durée écoulée depuis leur dernier transfert) est en baisse depuis plusieurs semaines. Cela signifie que les détenteurs à long terme ne se laissent pas emporter par les vagues de spéculation.

Qu’en est-il de l’écosystème DeFi du réseau ETH ?

Une fois la mise à jour Shanghai déployée, les gens vont chercher à réinvestir leurs fonds dans des plateformes de staking liquide. Chose qui pourrait donner un énorme coup de pouce à l’écosystème DeFi d’Ethereum. En effet, la plupart des plateformes de staking crypto, y compris Lido Finance et Rocket Pool, sont basées sur le réseau Ethereum.

TVL du réseau Ethereum
TVL du réseau Ethereum : DeFillama

Au 9 mars 2023, la valeur totale verrouillée (TVL) du réseau Ethereum s’élevait à 28 milliards de dollars. Avec les retraits du staking, la TVL peut dépasser la barre des 35 milliards de dollars. Pour rappel, la TVL de BNB Chain, la deuxième blockchain en termes d’activité DeFi, ne dépasse pas les 7 milliards de dollars. 

TVL prévue après les retraits du staking sur Ethereum : DeFillama

Mise à jour Shanghai, un grand pas pour Ethereum

En septembre 2022, Vitalik Buterin a souligné que le réseau Ethereum “n’est complet qu’à 55 % après The Merge”. Cependant, avec la mise à jour Shanghai, l’écosystème se dirige à grands pas vers ETH2, la version tant attendue du réseau Ethereum.

Quelle est la suite après la mise à jour Shanghai ?
Quelle est la suite après la mise à jour Shanghai ?

Alors que les retraits sont au cœur de cette mise à jour Ethereum, plusieurs EIP sont prévues pour réduire les frais de gaz. Tout cela devrait préparer la blockchain Ethereum pour “The Surge”, une mise à jour entièrement axée sur le sharding.

Foire aux questions (FAQ)

Quand auront lieu les retraits du staking sur Ethereum ?

Pour quand est prévue la mise à jour Shanghai d’Ethereum ?

Comment retirer les ETH placés en staking ?

Qu’est-ce que la mise à jour ETH2 ?

Qu’est-ce que la mise à jour Shanghai d’Ethereum ?

Les meilleures plateformes de cryptos | Juillet 2024
Les meilleures plateformes de cryptos | Juillet 2024
Les meilleures plateformes de cryptos | Juillet 2024

Trusted

Avis de non-responsabilité

Avis de non-responsabilité : Conformément aux directives de The Trust Project, le contenu éducatif de ce site est proposé de bonne foi et à des fins d'information générale uniquement. BeInCrypto a pour priorité de fournir des informations de haute qualité, en consacrant du temps à la recherche et à la création d'un contenu informatif pour les lecteurs. Bien que des partenaires puissent récompenser l'entreprise avec des commissions pour des placements dans les articles, ces commissions n'influencent pas le processus de création de contenu impartial, honnête et utile. Toute action entreprise par le lecteur sur la base de ces informations se fait strictement à ses propres risques.

wpua-150x150.png
Fatima-Zahra C
Diplômée de Toulouse Business School, Fatima-Zahra a entamé sa carrière en tant que consultante chez Deloitte, avant de se reconvertir dans la presse économique et fintech. En plus de son travail de journaliste, Fatima-Zahra a géré les relations presse de plusieurs cabinets d’avocats à Paris, Londres et Casablanca. Tombée sous le charme des cryptomonnaies en 2021, elle a travaillé en tant que traductrice chez BeInCrypto de 2021 à 2023. Ses sujets d’expertise : Cryptomonnaies, Finance...
READ FULL BIO
Sponsorisé
Sponsorisé