Voir plus

Qu’est-ce que Chainlink et sa cryptomonnaie le LINK ?

10 mins
Mis à jour par Matias Calderon
Rejoignez Notre Communauté de Trading sur Telegram

In Brief

  • En termes simples, Chainlink intègre les données du monde réel dans des contrats intelligents et vice versa. Le projet vise à résoudre ce problème en permettant un accès sécurisé et fiable aux données du monde réel et aux sources off-chain. 

De Bitcoin – la première et la plus célèbre des cryptomonnaies – à des milliers d’autres tokens comme Chainlink, la technologie blockchain continue de faire fureur tout en touchant à différents secteurs, notamment les jeux, l’immobilier, la santé et bien d’autres. Son succès ? Elle le doit à sa transparence, sa décentralisation et son efficacité sans pareilles.

Cependant, les milliers d’articles qui vantent les mérites de la blockchain font souvent abstraction de ses défauts. En effet, sa généralisation a mis la lumière sur un problème majeur : son incapacité à accéder aux données off-chain (hors de la blockchain). Et c’est de ce constat que Chainlink est né.

En termes simples, Chainlink intègre les données du monde réel dans des contrats intelligents et vice versa. Le projet vise à résoudre ce problème en permettant un accès sécurisé et fiable aux données du monde réel et aux sources off-chain. 

Aujourd’hui, nous vous expliquerons étape par étape tout ce qu’il vous faut savoir sur Chainlink et son token natif LINK.

Table des matières

  • L’histoire de Chainlink en bref
  • Qu’est-ce que Chainlink (LINK) ?
  • Que sont les oracles ?
  • Comment fonctionne Chainlink (LINK)
  • Ses principales caractéristiques
  • Ses concurrents
  • Sa feuille de route et son développement
  • Sa tokénomique
    • Chiffres clés
  • Comment acheter Chainlink ?
    • Les étapes à suivre pour acheter la crypto LINK
  • Analyse et prédiction de prix
  • Devriez-vous acheter Chainlink (LINK) ? 
  • Chainlink : un projet qui évolue

L’histoire de Chainlink en bref

Chainlink

On dit souvent “qu’une marée montante soulève tous les bateaux” ; l’énorme rallye haussier de 2017 a donné naissance à de nombreux projets blockchain, notamment Chainlink.

En 2014, Sergey Nazarov et Steve Ellis ont fondé SmartContract, un contrat intelligent qui vise à étendre les fonctionnalités des autres contrats intelligents en les intégrant dans des sources de données externes. Puis, en 2017, Sergey Nazarov, un web entrepreneur âgé de 32 ans et disposant d’une connaissance approfondie du marché crypto, a lancé Chainlink.

La plateforme a été initialement conçue comme un système oracle qui gère les accords conclus sur une blockchain. Ensuite, cependant, Chainlink 2.0 a vu le jour et est maintenant considéré comme la version originale. Il s’agit d’un réseau oracle décentralisé qui agit comme une couche d’abstraction (logiciel intermédiaire) robuste. Ainsi, il permet aux contrats intelligents d’accéder à beaucoup de ressources off-chain.

Parmi les principaux accomplissements de l’histoire de Chainlink, on peut citer :

  • 2017 : Chainlink a levé 32 millions de dollars lors de son ICO, avec 1 milliard de tokens LINK en circulation.
  • 2018 : Chainlink a acquis Town crier, un flux de données authentifié pour les contrats intelligents.
  • 2019 : Chainlink a lancé sa plateforme sur le réseau principal d’Ethereum.
  • 2021 : le nombre de projets utilisant Chainlink a atteint 1 000.

Qu’est-ce que Chainlink (LINK) ?

Chainlink est une technologie open source hautement sécurisée et fiable, mais également décentralisée. Elle utilise des ressources informatiques off-chain au sein de la technologie blockchain. En d’autres termes, Chainlink étend la capacité des contrats intelligents à accéder aux données du monde réel qui existent en dehors de la blockchain. Maintenant, vous vous demandez peut-être ce que sont les contrats intelligents ?

Les contrats intelligents, ou smart contracts, sont des accords conclus sur une blockchain. Ils sont complètement transparents et ne nécessitent pas de requis de confiance. Les contrats intelligents ne s’exécutent que lorsque les conditions préalables sont remplies. Le montant des intérêts versés aux opérateurs de nœuds blockchain est un exemple de ces conditions. 

Les contrats intelligents n’offrent que des services on-chain, ce qui limite leurs fonctionnalités. Chainlink s’engage à créer un environnement sûr où les réseaux oracle décentralisés sont encouragés (par des récompenses) à utiliser les données des services off-chain dans les contrats intelligents on-chain. Ce processus permet d’obtenir ce que l’on appelle un contrat intelligent hybride.

Le saviez-vous ?

Le réseau Chainlink est basé sur Ethereum et utilise un mécanisme de consensus de preuve d’enjeu.

Que sont les oracles ?

En termes simples, les oracles envoient des données du monde extérieur, telles que les détails de paiement, les flux de prix et les données météorologiques, à une blockchain. Ensuite, un contrat intelligent sur la blockchain utilise ces données, généralement pour déterminer s’il convient ou non de respecter les conditions.

Les oracles lisent, rapportent et confirment les données du monde réel aux blockchains et aux contrats intelligents via des API Web ou des flux de données de marché.

Par exemple, supposons que Philippe et Olivier parient sur la tenue des jeux olympiques de 2024. Philippe dit qu’ils se tiendront et mise 1 000 euros, tandis qu’Olivier dit qu’ils n’auront pas lieu et mise 1 000 euros. Le contrat intelligent prendra ces 2 000 euros et les verrouillera. 

Lorsque la date prévue des jeux olympiques arrivera, comment le contrat va-t-il déterminer le gagnant ? C’est là que les oracles entrent en jeu. Ils iront chercher les informations précises en dehors de la blockchain, puis les signaleront au réseau. Cela garantit la sécurité et la fiabilité des données.

Les oracles constituent la base de Chainlink. En effet, ce réseau ressemble lui-même à un oracle complexe qui fonctionne comme un flux de données basé sur des conditions prédéterminées. Par exemple, les protocoles DeFi comme Aave et Synthetix utilisent les oracles de flux de données Chainlink pour apporter des marchés de prédiction précis du monde réel à leurs contrats intelligents.

Chainlink offre un modèle de marché incitatif qui crée un “réseau de confiance” grâce à la transparence des informations.

Comment fonctionne Chainlink (LINK)

Chainlink a la capacité de rendre toutes les procédures et actions complètement autonomes. Cela signifie que la plateforme supprime le besoin de recourir à des professionnels, des médiateurs, ou des tiers de confiance.

De cette façon, Chainlink résout les problèmes liés à l’intermédiation. Ainsi, chaque actif dispose d’un historique précis et validé des données.

Maintenant, vous vous demandez probablement comment fonctionne cette technologie ?

Tout d’abord, les données du monde réel sont transférées aux contrats intelligents via les opérateurs de nœuds, et cela se fait par la création d’un contrat de demande. Ensuite, Chainlink enregistre cette demande en tant qu’événement, puis met en place un contrat intelligent correspondant appelé contrat d’accord sur le niveau de service (SLA). Par la suite, celui-ci crée des sous-contrats expliquant les principes de fonctionnement de Chainlink.

Ses principales caractéristiques

Les contrats intelligents constituent le premier pilier de Chainlink. En effet, le réseau enregistre les contrats intelligents de demandes en tant qu’événements, ce en y liant de nouveaux contrats intelligents appelés contrats d’accord sur le niveau de service Chainlink. Ceux-ci donnent accès à n’importe quelle API en dehors de la blockchain. Ainsi, il est possible d’utiliser ces contrats pour effectuer des transactions vers n’importe quel réseau de paiement ou système bancaire traditionnel.

Vous trouverez ci-dessous trois fonctionnalités principales de ces contrats intelligents.

1- Contrats de fiabilité

En règle générale, ces contrats vérifient l’historique des performances et évaluent l’efficacité des nœuds opérant sur la blockchain. Cette fonctionnalité offre un outil de vérification de la réputation qui inspecte, filtre et authentifie les données de performance des opérateurs de nœuds et des sources de données, ce tout en supprimant les nœuds douteux et non fiables.

Par exemple, les marketplaces comme market.link permettent aux fournisseurs de données individuels d’accéder au réseau Chainlink pour déployer directement leurs données sur la chaîne par le biais de leurs propres nœuds Chainlink. En outre, les outils d’analyse du réseau permettent aux utilisateurs d’accéder à l’historique de performance des nœuds individuels.

2- Contrats de rapprochement des ordres

Cette fonctionnalité gère la requête du contrat en envoyant et en demandant des informations à des nœuds fiables, en vérifiant leurs offres et leurs choix dans la liste obtenue, puis en sélectionnant la quantité et les types de nœuds afin de répondre aux questions.

Souvent, les requêtes que ces contrats vérifient sont la latence de réponse moyenne, l’écart entre les valeurs des rapports et les valeurs consensuelles relayées on-chain, les revenus générés, les emplois remplis, etc. Au cours de ce processus, Chainlink convertit les requêtes de recherche formulées par les contrats en données off-chain afin d’aller récupérer les données du monde réel sur le web.

3- Contrats d’agrégation

Les contrats d’agrégation valident les données provenant à la fois de sources uniques et multiples. Ensuite, ils les combine pour créer une réponse agrégée validée, en supprimant les données inutiles.

Ses concurrents

Chainlink développe un écosystème robuste, parfaitement résilient, fiable et évolutif. Cette plateforme cross-chain est de loin le plus grand réseau oracle. Elle doit son succès à plusieurs facteurs, en particulier les projets qui y sont disponibles, ses partenariats et ses prix.

Jusqu’à présent, Chainlink a déjà noué plus de 1000 partenariats, notamment avec Binance, Ethereum Classic Labs, Matic Network, Dapps Inc. et d’autres entreprises grand public telles que Google, Swipe et bien d’autres.

Le protocole Band, son concurrent le plus proche, a moins de 100 intégrations et encore moins de partenariats. Band protocol est une source de données communautaire qui permet aux opérateurs d’accéder aux flux de données.

En termes d’opérations, Chainlink diffère de Band Protocol. Ce dernier permet aux dirigeants des dApps d’accéder à ses informations au travers de ses flux de données de contrats intelligents, tandis que Chainlink utilise les oracles off-chain.

Parmi les autres fournisseurs de services oracle intéressants, on peut citer : Witnet, API3 et WINKlink. Ceci dit, Chainlink compte huit fois plus de partenariats et d’intégrations que ces trois plateformes réunies.

Sa feuille de route et son développement

Depuis la publication de son livre blanc en 2017, Chainlink est devenu, avec ses 10 000 adresses actives, le meilleur réseau oracle basé sur la blockchain. Avec seulement six intégrations de projets en 2018, l’entreprise a connu une très forte croissance au fil des ans.

Parmi ses nombreuses victoires, Chainlink a annoncé en 2021, l’intégration de plus de 400 projets, dont Cardano et Arbitrum.

La société a déjà lancé une chaîne principale avec “sept fonctionnalités on-chain importantes”, ce qui a facilité l’accès des développeurs aux API des plateformes comme CoinMarketCap, CryptoCompare, Kaiko, EasyPost, FlightStats, Brave New Coin et Chainlink Alarm Clock.

Avec l’annonce du lancement des récompenses de staking par le cofondateur Sergei Nazarov, 2022 s’annonce déjà prometteuse pour les fans de Chainlink. La société lancera bientôt son système de récompense et améliorera l’évolutivité à un “rythme incroyablement élevé”.

Il va sans dire que l’amélioration de l’évolutivité attirera davantage d’entreprises vers la plateforme cette année.

Sa tokénomique

La crypto LINK

LINK est le jeton natif du réseau Chainlink. Ce token ERC permet d’exécuter toutes les opérations de la blockchain.

La crypto LINK est également utilisée pour récompenser les opérateurs de nœuds qui contribuent au succès du réseau. Actuellement, l’actif s’échange à 14,75 $, soit une augmentation de plus de 21 000% par rapport à son prix de lancement.

Au moment où nous écrivons ces lignes, la crypto LINK dispose d’une offre en circulation de plus de 460 millions de jetons, ce qui représente environ 46% de l’offre totale (limitée). 35% des tokens LINK sont attribués aux opérateurs de réseaux oracles décentralisés, tandis que 30% sont destinés au développement global de l’écosystème.

Chiffres clés 

Offre totale :  une offre maximale de 1 000 000 000 LINK

Prix ​​de lancement : 0,11 $

Offre en circulation : 467 009 550 LINK

Volume d’échange : 539 613 969,25 $

Capitalisation boursière : 6 882 799 619,26 $

Capitalisation boursière totale : 14 738 027 576,37 $

Prix ​​actuel : 14,74 $

Comment acheter chainlink ?

Comment acheter Chainlink ?

Maintenant, vous vous demandez probablement où acheter Chainlink. Sachez que ce token est disponible sur plusieurs exchanges, y compris Binance, Coinbase et Gemini. Sur ces plateformes, vous pouvez acheter LINK avec des monnaies fiduciaires comme l’euro.

Pour cela, vous devez créer un compte sur l’un des exchanges centralisés sécurisés et fiables. Ensuite, suivez le processus de vérification et fournissez les pièces d’identité requises.

De plus, vous pouvez acheter Chainlink avec une carte de crédit ou de débit. Certains portefeuilles en ligne comme Skrill et réseaux de paiement internationaux comme Swift permettent d’acheter Chainlink en quelques minutes.

Les exchanges décentralisés facilitent également l’achat ou l’échange d’autres altcoins contre des tokens LINK.

Et puisqu’il est basé sur Ethereum, vous pouvez facilement acheter LINK sur n’importe quel portefeuille ETH comme MetaMask ou TrustWallet. Ces wallets facilitent également l’échange de tokens LINK contre d’autres altcoins.

Dans le guide ci-dessous, nous vous expliquerons comment acheter Chainlink avec votre portefeuille MetaMask.

Les étapes à suivre pour acheter la crypto LINK

1- Créez un compte

Avant de pouvoir acheter n’importe quelle cryptomonnaie, vous devez créer un portefeuille crypto. Il existe plusieurs portefeuilles et exchanges sur le marché. Cela dit, dans le cadre de cette démonstration, nous vous montrerons comment acheter Chainlink avec MetaMask.

Votre page principale devrait ressembler à ça. Vous pouvez maintenant déposer des fonds sur votre portefeuille.

2- Achetez ETH avec de la monnaie fiat

Une fois que vous avez terminé de vérifier et de configurer votre compte, vous devez déposer des ETH dans votre portefeuille. Ici, vous avez le choix entre un virement Wyre ou un achat par carte de crédit/débit.

3- Convertissez vos ETH en LINK

Maintenant que vous avez alimenté votre portefeuille Metamask, vous devez passer à l’étape de la conversion. Cliquez sur le bouton “Swap” directement sur la page principale, puis choisissez LINK et évaluez les offres.

Une fois votre transaction confirmée, les jetons LINK apparaîtront pendant quelques minutes sur votre tableau de bord principal.

Conseil

L’utilisation de la blockchain Ethereum nécessite des frais de gaz qui varient en fonction du trafic du réseau. Si vous estimez que ces frais sont élevés, attendez plusieurs heures, puis réessayez.

Analyse et prédiction de prix

Prix de LINK : TradingView

Après la récente chute du marché, la crypto LINK est tombée bien en dessous de 14 $, et il est possible que le cours soit passé sous son support le plus proche. Bien que cela puisse être une mauvaise nouvelle pour les traders impatients, il s’agit plutôt d’une bénédiction cachée pour “les hodlers”.

Après avoir atteint un sommet historique de 54 $ lors du court rallye haussier de mai 2021, LINK s’échange actuellement en dessous de 15 $. Il est donc prudent de prédire que le prix de LINK augmentera, ce qui donnera aux acheteurs plus de contrôle sur le marché.

Devriez-vous acheter Chainlink (LINK) ? 

Tout dépend de vos objectifs d’investissement. Cependant, Chainlink possède de nombreuses fonctionnalités intéressantes et évolutives qui pourraient donner lieu à davantage de partenariats.

En termes simples, il s’agit d’un investissement à faible risque avec des rendements potentiels. Si vous souhaitez diversifier vos investissements, ce serait peut-être une bonne idée que de l’ajouter à votre portefeuille.

Chainlink : un projet qui évolue

Chainlink apporte de façon transparente les données du monde réel à la blockchain. Au fil des ans, le réseau a déjà fait ses preuves, notamment en termes de durabilité et de fiabilité. De plus, le prix actuel de sa crypto LINK dépasse de loin son prix de lancement. Et l’année 2022 s’annonce déjà prometteuse pour le projet.

Si vous êtes convaincus du potentiel de LINK, faites toutefois vos propres recherches avant de l’ajouter à votre portefeuille. En effet, malgré tout, vous devez toujours faire preuve de prudence dans vos investissements.

Les meilleures plateformes de cryptos | Juillet 2024
Les meilleures plateformes de cryptos | Juillet 2024
Les meilleures plateformes de cryptos | Juillet 2024

Trusted

Avis de non-responsabilité

Avis de non-responsabilité : Conformément aux directives de The Trust Project, le contenu éducatif de ce site est proposé de bonne foi et à des fins d'information générale uniquement. BeInCrypto a pour priorité de fournir des informations de haute qualité, en consacrant du temps à la recherche et à la création d'un contenu informatif pour les lecteurs. Bien que des partenaires puissent récompenser l'entreprise avec des commissions pour des placements dans les articles, ces commissions n'influencent pas le processus de création de contenu impartial, honnête et utile. Toute action entreprise par le lecteur sur la base de ces informations se fait strictement à ses propres risques.

7d42ef07a8464d74fdff6d79728378ec.jpg
Ayotomiwa Oladotun
Ayotomiwa to autor tekstów technologicznych, który koncentruje się na tematach blockchain, krypto, defi, metaverse i NFT. Wierzy, że właśnie wokół tego wszystkiego kręci się rewolucyjna fala nowej technologii.
READ FULL BIO
Sponsorisé
Sponsorisé