Qu’est-ce que zkSync ? (guide complet)

EN BREF
  • Présentation de zkSync, ses fonctionnalités et les principaux avantages de cette solution de couche 2.
  • promo

    Profitez de 70 CFD sur les cryptomonnaies, sans frais de commission et avec des spreads ultra bas Profitez

Ethereum, la deuxième plus grande blockchain au monde, a connu une croissance exponentielle, mais elle a été victime de son propre succès. En effet, l’adoption massive du réseau par des plateformes DeFi et NFT a entraîné une congestion sans précédent et des frais de transaction extrêmement élevés. 

De nombreux protocoles Layer 2 ont proposé des solutions à ces problèmes qui ralentissent la croissance d’Ethereum. ZkSync, l’un de ces protocoles, promet d’améliorer la scalabilité de la blockchain sans sacrifier sa sécurité.

Aujourd’hui, nous vous présenterons zkSync, ses fonctionnalités et ses principaux avantages. Mais tout d’abord, rappelons ce qu’est une solution layer 2.

Table des matières

  • Qu’est-ce qu’une solution Ethereum Layer 2 ?
  • Qu’est-ce que zkSync ?
  • Son histoire
  • Comment ça marche ?
    • Les rollups
    • Les ZK-rollups
  • ZkSync vs rollups Optimistic
  • Comment utiliser zkSync ?
  • Le token natif de zkSync
  • ZkSync, bon ou mauvais investissement ?
  • Questions fréquentes (FAQ)

Qu’est-ce qu’une solution Ethereum Layer 2 ?

Une solution layer 2 est un protocole qui s’appuie sur la couche de base d’Ethereum afin d’améliorer sa scalabilité. L’objectif est de maintenir une décentralisation, une transparence et une sécurité optimales tout en réduisant la consommation énergétique du réseau et ses frais de gaz. D’autre part, les solutions layer permettent d’exécuter des calculs et des transactions en dehors de la blockchain. 

Depuis leur avènement, les solutions Ethereum layer 2 ont donné une bouffée d’air frais aux plateformes du réseau, en particulier les projets NFT et les applications DeFi qui souffraient d’une forte congestion. 

Maintenant que nous avons rappelé ce qu’est une solution layer 2, penchons-nous sur zkSync, le protocole qui promet d’améliorer la scalabilité de la blockchain Ethereum sans sacrifier sa sécurité. 

Qu’est-ce que zkSync ?

zkSync

zkSync est un protocole layer 2 qui vise à améliorer le débit des transactions ETH tout en réduisant les frais de gaz. Basé sur la technologie zkRollup, le projet utilise un système Zero-Knowledge pour protéger les fonds des utilisateurs tout en optimisant la scalabilité, la transparence et d’autres caractéristiques clés de la blockchain Ethereum.

Créé par Matter Labs, zkSync vise à résoudre les problèmes d’Ethereum grâce à la technologie des rollups. L’objectif de l’équipe est de faire de zkSync un projet utile et bénéfique à la fois pour les utilisateurs finaux et pour les développeurs.

L’accessibilité des frais de transaction est l’un des plus grands avantages de zkSyc. Comme indiqué sur sa page Twitter, le projet utilise une combinaison de comptes zkRollup/zkPorter afin d’atteindre un débit de plus de 20 000 TPS sans compromettre la sécurité de la blockchain Ethereum.

Depuis son lancement, la plateforme a déployé plusieurs mises à jour et noué des partenariats avec des géants de la crypto, notamment 1inch Network, Yearn.Finance et Moralis. Avec sa mise à jour zkSync 2.0 et sa nouvelle fonctionnalité de sharding, le protocole pourra gérer plus de 100 000 transactions par seconde. 

Grâce à une combinaison du langage Solidity (zkEVM) et de Zinc, son propre langage de programmation de rollups, zkSync 2.0 compte proposer plusieurs fonctionnalités de smart contracts à ses utilisateurs.

Son histoire

L’objectif premier du projet est d’offrir aux utilisateurs une utilité réelle. En effet, l’équipe de zkSync estime que le débit des transactions ne dépend pas entièrement de la scalabilité, mais plutôt de la capacité des réseaux à prendre en charge plusieurs utilisateurs à la fois. 

La première version de zkSync a été lancée sur le réseau principal Ethereum en juin 2020. Actuellement, le protocole s’appuie sur PLONK, une technologie Zero-Knowledge, qui lui permet de valider les transactions. 

D’ici quelques mois, l’équipe lancera zkSync, 2.0, la deuxième version du protocole, sur le réseau principal d’Ethereum. Depuis sa création, le projet a également déployé plusieurs mises à jour afin d’améliorer les performances de sa blockchain.

Comment ça marche ?

Comment fonctionne zkSync

zkSync est un protocole layer basé sur des zk-rollups. Afin d’assurer des transferts sécurisés entre la L1 et la L2, la plateforme s’appuie sur des preuves à divulgation nulle de connaissance (Zero-Knowledge Proofs). Mais pour mieux comprendre zkSync, il est important de comprendre le fonctionnement des rollups.

Les rollups

En termes simples, un rollup est un mécanisme qui exécute les transactions de la couche de base (L1) sur la couche 2 (L2), avant de les valider sur la L1. L’objectif est de réduire les frais de transaction tout en améliorant le débit.

Cependant, pour que la blockchain Ethereum puisse valider ces transactions, chaque rollup doit déployer un ensemble de smart contracts sur la couche 1, qui à son tour, traite les dépôts et les retraits et vérifie les preuves. Notons toutefois qu’il existe actuellement deux types de rollups sur Ethereum : les ZK-rollups et les rollups Optimistic

zkSync utilise des ZK-rollups. Il s’agit d’une solution de mise à l’échelle dans laquelle les fonds sont détenus sur la chaîne principale, tandis que le traitement et le stockage des transactions sont effectués off-chain. Les rollups implémentent des preuves de validité, qui sont calculées on-chain et qui vérifient toutes les transactions effectuées.

Les ZK-rollups

Les ZK-rollups, ou Zero-Knowledge sont également des mécanismes qui exécutent les transactions en dehors de la blockchain Ethereum. Ensuite, ils créent ce que l’on appelle des SNARK, des preuves cryptographiques qui permettent aux utilisateurs de prouver qu’ils possèdent des données spécifiques sans pour autant dévoiler leurs informations. Les SNARK font donc office de preuves de validité auprès du réseau principal d’Ethereum. 

Le smart contract d’un d’un ZK-rollup stocke les informations de toutes les transactions sur la layer 2. Bien sûr, ces informations ne peuvent être modifiées qu’avec une preuve de validité. En effet, plutôt que d’utiliser de gros volumes de données, les ZK-rollups s’appuient uniquement sur les preuves de validité.

De plus, la validation des transactions SNARK est beaucoup plus efficace que la vérification des transactions une par une. Généralement, le stockage des informations liées à l’état du réseau en dehors de la blockchain s’avère beaucoup moins cher que l’utilisation d’EVM (Ethereum Virtual Machine). C’est pourquoi les ZK-rollups offrent une scalabilité 150 fois meilleure que celle du réseau principal.

Pour récapituler, le principe de fonctionnement de zkSync consiste à stocker les fonds sur la chaîne principale par un smart contract et d’exécuter les transactions en dehors de celle-ci. Ainsi, plutôt que de valider les transactions une par une, les transactions sont “cumulées” en un seul lot (bloc de rollup), qui est ensuite validé et approuvé par la blockchain principale.

ZkSync vs rollups Optimistic

Comme expliqué plus haut, il existe deux types de rollups, à savoir : les rollups Optimistic et les rollups Zero-Knowledge. Voici une comparaison entre les deux.

Sécurité

Les ZK-rollups offrent de nombreuses fonctionnalités que les utilisateurs trouvent plus intéressantes que celle d’Optimistic. Grâce à leurs preuves cryptographiques (modèles mathématiques) et à leur système de sécurité proactif et cryptographique, les ZK-rollups ne dépendent pas des utilisateurs.

En revanche, les rollups Optimistic s’appuient principalement sur les utilisateurs pour obtenir une nouvelle racine d’état (state root) de la sidechain sans vérifier le smart contract. Ces derniers ne font aucune validation. Cependant, ils peuvent surveiller toutes les transactions de la L1 et empêcher tout acte frauduleux en supprimant la state root.

Scalabilité

En termes de scalabilité, les optimistic rollups prennent beaucoup plus de temps dans la validation des transactions, car ils dépendent des contrats intelligents de la couche 2. Par conséquent, ils sont moins évolutifs que les ZK-rollups.

Frais de transaction

Étant donné qu’ils peuvent envoyer les données on-chain sans signature, les ZK-rollups sont moins chers que les rollups Optimistic. En rendant les frais de transaction plus accessibles, ils ouvrent la voie à une plus grande adoption de la crypto et de la DeFi.

Débit

Les retraits nécessitent plus de temps avec les Optimistic rollups qu’avec les ZK-rollups. En effet, certains paramètres des rollups Optimistic ne peuvent pas être modifiés sans altérer significativement la sécurité. Cependant, les fournisseurs de liquidité peuvent résoudre ce problème avec leur liquidité inutilisée. En contrepartie, ils reçoivent une partie des frais de transaction.

Plateformes

zkSync et le plus grand crypto stablecoin au monde, Tether, utilisent également des ZK-rollups pour réduire la congestion de la blockchain principale Ethereum. De leur côté, Optimism et Arbitrum s’appuient sur des rollups Optimistic pour offrir des solutions layer 2 au réseau Ethereum.

En termes de frais de transaction, les ZK-rollups sont également moins chers que les rollups Optimistic. En effet, bien que les preuves à divulgation nulle de connaissance consomment une plus grande puissance de calcul, elles effectuent dix fois plus de transactions que les les rollups Optimistic.

Maintenant que vous connaissez tous les types de rollups, lequel préférez-vous ? N’hésitez pas à partager votre avis avec les membres de la communauté Be[In]Crypto sur Telegram.

Comment utiliser zkSync ?

Comment utiliser zkSync ?

1- Connectez votre portefeuille crypto au wallet zkSync.

Pour cette démonstration, nous avons choisi le portefeuille MetaMask. Cliquez ici pour connecter votre wallet.

Afin de vous connecter au réseau principal zkSync 1.0, suivez ces deux étapes :

  • Cliquez sur le logo Ethereum en bas à droite.
  • Ensuite, cliquez sur “Mainnet”.

2- Déposez des fonds dans votre portefeuille

Vous pouvez déposer des fonds dans votre portefeuille en passant par un launchpad, un exchange ou un bridge.

3- Transférez vos fonds vers un autre compte zkSync (facultatif)

Si vous avez un compte zkSync, vous pouvez transférer des fonds (zkSync) à la même adresse disponible sur Ethereum. La plateforme permet aux utilisateurs de payer des frais de transaction en utilisant les tokens les plus populaires. De plus, elle propose un système de “méta-transactions sans gaz”.

zkSync est compatible avec les adresses Ethereum, les exchanges et les contrats intelligents, ce qui signifie qu’il est facile d’y transférer des fonds. Vous pouvez également gérer vos fonds et vos wallets Ethereum directement depuis le portefeuille Web zkSync. Afin de gérer les adresses de façon automatique, vous devez signer soit avec une signature Ethereum, soit avec un EIP-1271 pour les contrats intelligents.

zkSync permet également d’utiliser des tokens ERC-20 de façon simple et fluide. De plus, vous pouvez même y répertorier vos propres tokens, à condition de répondre aux exigences du protocole.

Le token natif de zkSync

Tout d’abord, il convient de noter que le token zkSync n’est pas encore disponible et que l’équipe Matter Labs gère la gouvernance du protocole en dehors de la blockchain. Lorsque zkSync sera complètement décentralisé, la plateforme proposera son token natif à ceux qui souhaitent devenir validateurs en effectuant du staking.

ZkSync, bon ou mauvais investissement ?

zkSync a amélioré la scalabilité de la blockchain Ethereum, réduit ses frais de transaction et résolu tout un tas de problèmes, sans compromettre la sécurité, ni la confidentialité des utilisateurs.

L’objectif de zkSync est d’atteindre une performance égale à celle des géants du paiement numérique, comme VISA, sans sacrifier les qualités inhérentes à la blockchain. Il s’agit donc d’un projet très intéressant qui mérite toute notre attention, mais comme d’habitude, n’oubliez pas de faire vos propres recherches avant d’investir.

  • Vous voulez en discuter avec d’autres passionnés de crypto ? N’hésitez pas à rejoindre notre groupe Telegram en français !

Questions fréquentes (FAQ)

Qu’est-ce que zkSync ?

zkSync est un protocole layer 2 qui permet d’effectuer des transactions rapides et peu coûteuses sur la blockchain Ethereum. Il s’appuie sur la technologie des ZK-rollups.

ZkSync a-t-il un token natif ?

zkSync n’a toujours pas lancé son token natif. Mais selon ICO Drops, le projet pourrait vendre l’équivalent de 50 millions de dollars de tokens lors d’une ICO dont la date n’a pas encore été déterminée.

Coinbase est-il compatible avec zkSync ?

Non, les exchanges crypto centralisés ne prennent pas en charge zkSync.

Qu’est-ce que la crypto Loopring ?

Loopring (LRC) est un protocole d’échange de tokens Ethereum open-source et non dépositaire. Il permet à quiconque de développer des exchanges décentralisés non dépositaires en utilisant des preuves à divulgation nulle de connaissance (ZKP)

zkSync est-il sécurisé ?

zkSync utilise la technologie des ZK-rollups pour protéger les fonds des utilisateurs. Jusqu’à présent, aucun problème de sécurité n’a été signalé sur le protocole.

zkSync est-il un wallet crypto ?

zkSync est un protocole de mise à l’échelle de layer 2 dédié exclusivement à la blockchain Ethereum. Il dispose cependant d’un portefeuille qui permet aux utilisateurs d’envoyer des tokens Ethereum. Vous pouvez gérer tous vos portefeuilles Ethereum à partir du wallet Web de zkSync.

Avis de non-responsabilité

Toutes les informations contenues sur notre site web sont publiées de bonne foi et à des fins d'information générale uniquement. Toute action entreprise par le lecteur sur la base des informations figurant sur notre site web est strictement faite à ses propres risques. Dans la section S'instruire, notre priorité est de fournir des informations de haute qualité. Nous prenons le temps d'identifier, rechercher et créer un contenu éducatif qui sera utile à nos lecteurs. Afin de maintenir ce niveau de qualité et continuer à créer un contenu valable, nos partenaires sont susceptibles de nous verser une commission pour des placements figurant dans nos articles. Toutefois, ces commissions n'affectent pas nos processus de création de contenu objectif, honnête et pertinent.