USTC : un repeg est-il possible pour le stablecoin déchu ?

Mis à jour par Matias Calderon
EN BREF
  • Les propositions de la communauté Terra Classic et le burn de 1,2% s'appliquera également sur l'USTC.
  • L'USTC semble beaucoup plus proche d'atteindre le dollar que le jeton LUNC.
  • promo

    Profitez de 70 CFD sur les cryptomonnaies, sans frais de commission et avec des spreads ultra bas Profitez

Alors que la taxe burn du LUNC attire toute l’attention, la communauté Terra Classic souhaite également accomplir de grandes choses avec l’USTC et notamment un repeg au dollar.

Un USTC lui aussi bientôt taxé et brûlé

Ces dernières semaines, la communauté Terra Classic (LUNC et USTC) a attiré l’attention de toute part au sein de la crypto sphère avec une hype monumentale autour du jeton LUNC, de la taxe burn liée au LUNC, du rôle des exchanges ou encore des hausses massives du jeton en plein bear market.

Pour sa part, l’USTC est resté en retrait, à l’ombre, alors qu’il a également eu des vagues haussières soudaines ces dernières semaines. Cependant, l’ex-stablecoin est également concerné par les desseins des membres très actifs de la communauté : Edward Kim et Alex Forshaw. Ces derniers ont notamment publié un post sur médium abordant le burn de LUNC, mais également le repeg de l’USTC envisagé pour les prochains mois.

Le plan audacieux pourrait être résumé par cette image ci-dessous, avec l’objectif annoncé d’atteindre 1 $ pour l’USTC entre 2022 et 2023, ce en fonction des évolutions du marché et du développement continu de la blockchain Terra Classic.

USTC re-peg
Source : Medium

Premièrement, le jeton USTC sera lui aussi soumis à la taxe burn de 1,2% sur toutes les transactions on-chain, avec l’espoir comme pour le LUNC que l’application de la taxe se poursuive également off-chain.

Cette pression déflationniste sera très probablement positive pour l’USTC, surtout que le volume de transaction quotidien recensé par CoinMarketCap est de plus de 50 millions de dollars par jour. Binance représentant plus de 65% du volume quotidien, à nouveau, il faudra être attentif à ce que décide l’exchange crypto concernant l’implémentation off-chain de la taxe burn pour les jetons Terra Classic.

USTC
Source : Coinmarketcap

Un repeg à travers l’utilité comme principal objectif

Actuellement, alors que la supply de l’USTC est de 9,82 milliards de jetons selon CoinMarketCap, la market cap est de seulement 314 millions de dollars. Ce qui signifie que la dette théorique du jeton est de 9,5 milliards de dollars approximativement. Le jeton a donc grand besoin de “restructuer sa dette” et retrouver sa parité perdue avec le dollar US.

Un repeg de l’USTC serait également favorable pour le token LUNC puisqu’en cas de repeg, l’algorithme de contrôle original permettrait de se défaire de LUNC plus rapidement, avec notamment le swap entre les tokens.

L’utilité est donc un élément important puisqu’à travers cette dernière uniquement, l’activité autour du jeton reprendra ou s’intensifiera. L’attrait des anciens projets basés sur l’écosystème est notamment un point important. En tout cas, au fil de ces derniers mois, ce n’est pas l’envie qui a manqué, avec une multitude de propositions qui ont été partagées soit sur Medium soit sur Classic Agora Terra Money pour une solution des plus optimales de repeg ou de remboursement des fonds.

Actuellement, les jetons USTC sont majoritairement détenus par quelques wallets. En effet, 85% des USTC en circulation seraient détenus par 50 wallets. Les équipes de TerraForm Labs, Luna Foundation Guard et le reste de l’écocsytème (Anchor Protocol…) possèderaient près de 50% des jetons. Sur les exchanges, près de 25 % des USTC seraient stockés, et enfin, les whales et les bridges possèderaient les 13 % restants.

Alors que l’USTC a donné une autre dimension au bear market avec l’effondrement complet de l’écosystème Terra Luna, le repeg du jeton associé à une hausse continue du LUNC pourrait constituer un élément positif pour tout l’écosystème crypto.

Cela ajouterai également la preuve qu’en cryptomonnaies, finalement, les grands rebondissements sont tout à fait possible. Toutefois, les difficultés sont bien réelles, mais bien moindre que pour le jeton LUNC, puisque le nombre d’USTC en circulation est beaucoup moins important.

Le prix du jeton étant encore faible, une large quantité pourrait être brûlée, notamment avec une application off-chain de la taxe. Une application, qui maintiendra la communauté active sur les réseaux sociaux tant qu’elle ne sera pas adoptée par les exchanges.

Une chose est sure, la communauté Terra Classic ne semble pas prête à abandonner alors qu’elle a déjà touché le fond en mai et que désormais, rien ne semble pouvoir être pire pour les jetons USTC et LUNC.

Avis de non-responsabilité

Toutes les informations présentes sur notre site web sont publiées de bonne foi et à des fins d'information générale uniquement. Toute action entreprise par le lecteur sur la base des informations trouvées sur notre site web est entièrement à ses propres risques.