Binance aussi bancale que FTX ? CZ met les choses au clair

Mis à jour par Célia Simon
EN BREF
  • Face à diverses rumeurs mettant en question la solidité des fonds détenus par Binance, Changpeng Zhao est venu rassurer les utilisateurs.
  • Pendant ce temps, son fonds de relance ne cesse de s'agrandir avec une rapidité déconcertante.
  • promo

    Discutez des sujets les plus brûlants avec des traders et la communauté crypto sur Telegram Rejoignez-nous

Le PDG de Binance s’est fait transparent concernant certaines de ses initiatives alors que de nombreux internautes comparent la plateforme à FTX.

Non, les fonds de Binance ne sont pas constitués de son propre jeton

Deux semaines après la chute inattendue de FTX et son placement en faillite, la plateforme d’échange Binance est toujours étroitement surveillée par la crypto sphère. En effet, alors que celle-ci donne le ton pour assurer l’avenir de l’industrie, en particulier en lançant la mode de la preuve de réserve, son PDG Changpeng Zhao semble désormais considéré comme le sauveur de l’industrie. Un statut qui rappelle trop bien celui de Sam Bankman-Fried tandis que les utilisateurs de Binance sont à la recherche de la moindre faille concernant cette dernière. En effet, une question se pose : l’entreprise de CZ est-elle différente de FTX et saura-t-elle survivre à la crise ?

Les suspicions vont bon train et elles ont trouvé un point d’orgue hier, lorsqu’un analyste a posté le contenu du fonds d’assurance, SAFU, que Binance a dédié à ses utilisateurs. Celui-ci est destiné à protéger leurs investissements dans la crypto et à couvrir les pertes en cas d’incidents tels que les piratages informatiques. Selon les données publiées, une bonne majorité du fonds SAFU serait constituée de jetons BNB, eux-mêmes créés par Binance. De quoi rappeler la situation d’Alameda Research dont les réserves étaient elles aussi constituées de FTT, pièce émise directement par FTX.

Source : compte Twitter de Willy Woo

Face au vent de panique généré par cette publication, CZ n’a pas hésité à intervenir au plus vite et à justifier la répartition de son fonds d’assurance. Contrairement à ce qui aurait été annoncé, le BNB ne constituerait pas la majorité de ce dernier. S’il ne représente pas moins de 367 millions de dollars, faisant de lui le détenteur de près de la moitié de la valeur de SAFU, il ne serait pas mis plus en avant que le BTC ou le BUSD. En effet, le BNB a vu sa valeur grimper dans le temps, y compris pendant la crise, tandis que les deux autres jetons évoluent avec beaucoup moins de vitesse.

Source : compte Twiter de Changpeng Zhao

A l’heure de cette rédaction, le BNB s’échange en effet à 296 $ et évolue résolument dans le vert, après avoir vu sa valeur grimper au début de la semaine.

BNB cours
Source : cours du BNB selon CoinMarketCap

La plateforme sembler collecter des fonds plus efficacement que FTX

Pendant ce temps, la collecte de fonds destinée à aider les entreprises crypto en difficulté suite à la chute de FTX suscite elle aussi de l’intérêt. Lors d’une interview accordée à Bloomberg, CZ avait d’ores et déjà assuré qu’il ne mettrait pas moins d’un milliard de dollars à la disposition des intéressés, avec la possibilité de lever davantage d’argent en cas de besoin. Pour l’instant, la somme que contiendra le fonds reste difficile à déterminer, d’autant plus que le phénomène de contagion perdure et pourrait s’allonger dans le temps. Les conséquences de la crise pourraient donc être encore visibles dans un an ou plus.

Dans un article de blog publié hier, Binance a annoncé avoir obtenu le soutien de 7 entreprises prêtes à investir dans le fonds en question, à la hauteur de 50 millions de dollars. Notons également que Justin Sun avait lui aussi promis de rejoindre le projet et que d’autres volontaires pourraient se manifester dans les semaines à venir.

Initialement, Binance engagera 1 milliard USD dans des opportunités d’investissement sur le thème de l’IRI avec l’intention de porter ce montant à 2 milliards USD dans un proche avenir si le besoin s’en fait sentir. Jusqu’à présent, Jump Crypto, Polygon Ventures, Aptos Labs, Animoca Brands, GSR, Kronos et Brooker Group se sont également engagés à participer avec un engagement initial global d’environ 50 millions de dollars, et nous prévoyons que d’autres participants se joindront bientôt.

Extrait de l’article de Binance concernant le fonds de relance destiné au web3
Source : compte Twitter de Binance

Cette levée de fonds, qui se démarque tant par son efficacité que par sa nécessité pour la survie de l’industrie, semble s’agrandir rapidement en comparaison de celle lancée par Sam Bankman-Fried pour indemniser les clients et investisseurs de FTX. Toutefois, l’ancien milliardaire se fait plutôt discret sur le sujet et, pour l’instant, les participants ne sont pas connus. D’après ses dires, plusieurs milliards auraient été proposés peu après la mise en faillite de la société, sans apport de preuve.

Quoi qu’il en soit, Binance s’attend à ce que plusieurs centaines d’entreprises crypto se manifestent pour obtenir un peu d’aide. A l’heure actuelle, près de 150 professionnels se seraient montrés intéressés… et leur nombre pourrait encore grimper si des sociétés telles que Genesis devaient tirer leur révérence.

Avis de non-responsabilité

Toutes les informations présentes sur notre site web sont publiées de bonne foi et à des fins d'information générale uniquement. Toute action entreprise par le lecteur sur la base des informations trouvées sur notre site web est entièrement à ses propres risques.