Voir plus

“La Silicon Valley Bank a sonné l’alarme pour ceux qui hésitaient à acheter Bitcoin” : Tim Draper

5 mins
Mis à jour par Célia Simon
Rejoignez Notre Communauté de Trading sur Telegram

Lors du Paris Blockchain Summit, BeInCrypto a eu l’occasion de s’entretenir avec l’investisseur américain Tim Draper, et de faire le point sur la crise bancaire actuelle et la position de la crypto face à ce tournant clé du système financier.

Considéré par certains comme le nostradamus du business et de l’investissement, Tim Draper est connu pour avoir investi dans de nombreuses entreprises qui ont par la suite connu des succès incroyables tels que Skype, Tesla, Space X, Twitter, DocuSign, Twitch ou encore Coinbase. Cet alumni de Stanford et Harvard se positionne comme ambassadeur des cryptomonnaies et de la Blockchain.

Si ses prévisions ont parfois été trop généreuses, il reste un des investisseurs en capital-risque les plus renommés et appréciés du secteur. Présent à Paris Blockchain Week, il a donné un discours très suivi puis également accepté de répondre à nos questions.

En tant que personnalité éminente du secteur crypto, que pensez-vous de la récente crise bancaire et comment voyez-vous le rôle des crypto-monnaies dans le remodelage du paysage financier afin d’éviter de nouvelles crises ?

J’ai recommandé à tous les directeurs financiers d’avoir au moins deux salaires en BTC pour se prémunir contre les faillites de banques ou de gouvernements.

Compte tenu des retraits importants des banques et de la fuite vers les institutions “trop grandes pour faire faillite”, pensez-vous que cette tendance va accélérer l’adoption des crypto-monnaies comme alternative aux systèmes bancaires traditionnels aux États-Unis et dans le monde ?

Oui. Je continue à défendre Bitcoin comme une protection contre le système bancaire actuel, obsolète et surréglementé, et comme une protection contre les mauvais gouvernements qui imposent trop de réglementations.

Comment pensez-vous que la crise bancaire actuelle puisse influencer la perception qu’a le public de la crypto-monnaie et de son potentiel à fournir un système financier plus résilient et plus transparent ?

Je pense que la faillite de la Silicon Valley Bank (SVB) a été un signal d’alarme pour les personnes qui hésitaient à acheter des bitcoins. Désormais, il est essentiel de maintenir la machine en marche.

Selon vous, quelles sont les principales différences entre l’adoption de la crypto aux États-Unis et dans des pays sous-développés comme le Salvador et le Venezuela ? Comment ces différences influencent-elles le potentiel des crypto-monnaies à prévenir de futures crises bancaires ?

Bitcoin est particulièrement apprécié par les habitants des pays dont la monnaie est faible. Il leur donne ainsi la possibilité de créer et de stocker de la valeur sans risquer que le gouvernement ne surimprime et ne dévalue leur travail. Les États-Unis semblent s’engager sur la voie de l’inflation et des taux d’intérêt élevés, et je pense que de plus en plus de gens utiliseront désormais le BTC pour stocker de la valeur.

Les crises bancaires ne peuvent être évitées qu’en permettant aux banques d’accepter et d’opérer en bitcoins, ce au fur et à mesure que nous passons progressivement à cette technologie. Sinon, les banques opéreront avec un marché de plus en plus réduit au fur et à mesure que les gens passeront à une technologie plus performante.

Concernant les pays utilisant les crypto-monnaies pour le commerce international afin d’échapper aux sanctions ; quelles sont les implications pour le paysage financier mondial et l’érosion de la confiance dans le dollar ?

Avec Bitcoin, nous vivons un bond en avant sur le plan anthropologique. Le paysage est en train de changer. Lorsque le contexte se modifie, les bons dirigeants adoptent le changement, tandis que les plus faibles tentent de résister à la vague. Les sanctions sont poreuses. Les pays sanctionnés utiliseront les outils dont ils disposent pour les contourner.

En tant qu’investisseur et leader du secteur, quels conseils ou idées pouvez-vous partager pour favoriser un paysage financier plus résilient et plus équitable grâce à l’adoption de monnaies numériques et de solutions financières décentralisées ?

J’ai remarqué que les meilleurs dirigeants font confiance à leur population et lui rendent sa liberté. Cette confiance et cette liberté construisent de grandes économies, encouragent l’adoption rapide de produits et de services nouveaux et perfectionnés, et créent une société heureuse et riche. Les dirigeants faibles contrôlent et réglementent leur population, créant ainsi une société craintive, improductive et appauvrie.

Comment envisagez-vous l’évolution des relations entre les banques traditionnelles et le secteur crypto dans les années à venir, compte tenu de la crise bancaire actuelle et du potentiel des monnaies numériques à transformer le paysage financier ?

Si les régulateurs persistent à exclure les banques du marché lucratif des crypto-monnaies, de plus en plus de banques feront faillite, car une part de plus en plus importante de l’économie se tourne vers la crypto. Si elles acceptent le changement, les banques pourront s’adapter et prospérer dans la nouvelle économie de Bitcoin.

Y a-t-il des cas d’utilisation spécifiques ou des exemples de réussite où les crypto-monnaies apportent une stabilité financière et une résilience en temps de crise que vous trouvez particulièrement inspirants ou perspicaces ?

Je sais que les entreprises du monde Bitcoin qui détenaient leur monnaie fiduciaire chez SVB, mais aussi en Bitcoin, n’ont pas paniqué, car elles savaient qu’elles pourraient toujours payer leurs salaires en BTC.

Enfin, compte tenu des récentes turbulences dans le secteur bancaire, quelles mesures peuvent être prises pour garantir la sécurité, la stabilité et la croissance responsable du marché des crypto-monnaies, alors que de plus en plus de personnes envisagent d’adopter les monnaies numériques comme alternative aux services bancaires traditionnels ?

En fin de compte, c’est le marché qui déterminera le meilleur résultat. FTX a été un signal clair que l’autorité centralisée d’une masse monétaire ne vaut pas un système décentralisé comme la blockchain Bitcoin.

Les meilleures plateformes de cryptos | Juillet 2024
Les meilleures plateformes de cryptos | Juillet 2024
Les meilleures plateformes de cryptos | Juillet 2024

Trusted

Avis de non-responsabilité

Avis de non-responsabilité : conformément aux directives de The Trust Project, cet article d’opinion présente le point de vue de l’auteur et ne reflète pas nécessairement les opinions de BeInCrypto. BeInCrypto s’engage à fournir des informations transparentes et à respecter les normes journalistiques les plus strictes. Les lecteurs sont invités à vérifier les informations de leur propre chef et à consulter un professionnel avant de prendre des décisions sur la base de ce contenu.

Celia-Simon.jpg
Célia Simon
Célia a poursuivi des études de langues ainsi que de traduction générale et juridique à l'Université de Bordeaux, l'Université de Tours et la Organización Mexicana de Traductores à Guadalajara au Mexique. Après avoir découvert le potentiel des cryptomonnaies en 2020, elle travaille actuellement en tant que rédactrice en chef pour BeInCrypto France. Membre de la Organización Mexicana de Traductores et traductrice assermentée de l'État de Jalisco. Ses zones d'expertise : - Les...
READ FULL BIO
Sponsorisé
Sponsorisé