Voir plus

Binance réduit sa liste de stablecoins : qui reste, qui part ?

2 mins
Mis à jour par Matias Calderon
Rejoignez Notre Communauté de Trading sur Telegram

EN BREF

  • A partir du 30 juin prochain, Binance cessera de prendre en charge certains stablecoins comme elle le fait maintenant, afin de convenir à la loi MiCA.
  • Le sort de certaines pièces stables fait trembler l'industrie.
  • promo

Binance enchaîne les mauvaises nouvelles en annonçant l’abandon progressif de certains stablecoins en Europe. Qui restera-t-il ?

Binance se met à la page des régulations européennes

Décidément, Binance n’en a pas fini de faire le ménage. Après avoir annoncé une série de délisting qui a pris la crypto sphère par surprise, la plateforme crypto s’apprête à changer son offre de services pour les clients européens.

Maintenant, c’est aux stablecoins de faire l’objet de nombreux changements. La loi MiCA, grande régulation européenne, va bientôt être déployée et pour s’y préparer, Binance a annoncé que certains jetons ne seraient plus pris en charge comme avant. Et ce, à partir du 30 juin 2024.

Source : compte X de Binance

Plus précisément, les pièces stables considérées comme “non autorisées” ne pourront plus être achetées par l’intermédiaire de la bourse. Elles pourront néanmoins être vendues, transférées et échangées jusqu’à nouvel ordre.

L’objectif sera toutefois de pousser les utilisateurs à convertir progressivement leurs stablecoins vers des actifs régulés sur le long terme.

stablecoins

Qui pourra rester ou non ?

Pour l’instant, Binance est incapable de dire quels stablecoins seront considérés comme autorisés ou non. Et pour cause : les régulateurs ne se sont pas encore publiquement exprimé sur le sujet. Néanmoins, les experts pensent que les projets qui ont obtenu un statut équivalent au PSAN français pourront rester. L’USDC semble donc en partie sauvé.

Ce n’est, en revanche, pas le cas du fameux USDT de Tether. Le jeton circule actuellement dans l’Union Européenne sans aucune licence, ce qui pourrait lui valoir une future interdiction ou une injonction à obtenir l’aval des régulateurs. Une situation cocasse puisque la direction de Tether a plusieurs fois affirmé ne vouloir se soumettre à aucune organisation ! Pour rappel, l’USDT est le stablecoin le plus utilisé du marché crypto avec une market cap de 112 milliards de dollars.

Du côté de la crypto sphère, le doute subsiste : et si l’interdiction des stablecoins ne servait qu’à pousser à l’utilisation du futur euro numérique ?

La morale de l’histoire : pour Binance la loi est dure, mais c’est la loi.

Les meilleures plateformes de cryptos | Juillet 2024
Les meilleures plateformes de cryptos | Juillet 2024
Les meilleures plateformes de cryptos | Juillet 2024

Trusted

Avis de non-responsabilité

Avis de non-responsabilité : Conformément aux directives de The Trust Project, BeInCrypto s'engage à fournir des informations impartiales et transparentes. Cet article vise à fournir des informations exactes et pertinentes. Toutefois, nous invitons les lecteurs à vérifier les faits de leur propre chef et à consulter un professionnel avant de prendre une décision sur la base de ce contenu.

Laure-Elizabeth-Iacoucci.jpg
Laure Elizabeth Iacoucci
Laure Elizabeth Iacoucci est une journaliste expérimentée, comptant déjà plusieurs années d’expertise en rédaction, recherche et SEO. Son champ d’expertise s’étend de la blockchain à l’intelligence artificielle en passant par les régulations, la DeFi, les analyses de marché ainsi que toute forme de vulgarisation. Ses compétences rédactionnelles, sa maîtrise du SEO et son sens de l’investigation en font une professionnelle versatile et toujours prête à apporter un spectre complet de la crypto.
READ FULL BIO
Sponsorisé
Sponsorisé