Voir plus

Kraken accusé d’avoir enfreint des sanctions internationales

2 mins
Mis à jour par Célia Simon
Rejoignez Notre Communauté de Trading sur Telegram

EN BREF

  • Selon le New York Times, Kraken est épinglé pour avoir permis aux utilisateurs des pays sanctionnés d'acheter et de vendre des cryptomonnaies.
  • Cinq personnes affiliées à l'entreprise ou ayant connaissance de l'enquête ont été citées.
  • Les autorités cherchent à empêcher certains pays d’utiliser la crypto pour échapper aux sanctions.
  • promo

D’après le New York Times, le Bureau américain du contrôle des avoirs étrangers a récemment lancé une enquête contre Kraken pour violation des sanctions. L’agence cherche à savoir si les utilisateurs des pays sanctionnés ont été autorisés à acheter et à vendre des cryptos sur l’exchange.

L’exchange Kraken vient d’être épinglé par le Bureau américain du contrôle des avoirs étrangers (OFAC). Selon des sources citées par le New York Times, l’agence, qui relève du Trésor américain, cherche à savoir si Kraken a autorisé les utilisateurs des pays sanctionnés à acheter et à vendre des cryptomonnaies. Jusqu’à présent, ni Kraken ni le Trésor américain n’ont confirmé l’enquête.

L’enquête aurait démarré en 2019, selon le New York Times qui cite “cinq personnes affiliées à l’entreprise ou ayant connaissance de l’enquête”. Les sources citées estiment que le gouvernement américain pourrait imposer une amende à cette bourse crypto déjà habituée aux ennuis juridiques. En 2021, La Commodity Futures Trading Commission (CFTC) des États-Unis a porté plainte contre Kraken, ce qui lui a valu une lourde amende de 1,25 million de dollars.

Le Trésor américain cherche à savoir si l’exchange a ouvert la voie aux transactions crypto en Iran, en Syrie et à Cuba. Selon l’un de ses anciens employés, Kraken aurait généré des revenus auprès des utilisateurs de ces pays.

À en croire les données du New York Times, la bourse crypto aurait plus de 1 500 utilisateurs en Iran, 149 utilisateurs en Syrie et 83 à Cuba. Quoi qu’il en soit, cette enquête démontre une fois de plus l’acharnement des autorités à resserrer l’étau sur le marché crypto.

La crypto, une échappatoire aux sanctions ?

Les législateurs semblent de plus en plus préoccupés par le rôle que pourraient jouer les cryptomonnaies dans le contournement des sanctions. Plusieurs institutions réglementaires estiment que la crypto atténue les effets des sanctions, ce qui nécessite davantage de surveillance.

Les gouvernements ont même appelé les bourses crypto à bannir les utilisateurs des pays sanctionnés, y compris la Russie. Certaines plateformes comme Binance, qui a fermé les comptes de plusieurs hauts responsables russes se sont conformées aux instructions. D’autres se sont montrées plus rebelles, comme Kraken qui a refusé de fermer les comptes des utilisateurs.

Le piratage de plateformes crypto par la Corée du Nord a également attiré l’attention des régulateurs, y compris le Trésor américain. En avril 2022, le département a sanctionné 3 adresses ETH prétendument liées à la Corée du Nord.

L’UE accélère son projet de loi crypto

Les États-Unis ne sont pas le seul pays à avoir les yeux rivés sur le marché crypto. L’Union européenne a également pris une série de mesures pour prévenir les activités illégales et assurer la protection des investisseurs.

Plus tôt ce mois-ci, les États membres de l’UE ont finalisé un projet de loi majeur sur la crypto. Actuellement, plusieurs exchanges s’apprêtent à mettre le pied dans cette région très prometteuse pour les activités crypto.

Les meilleures plateformes de cryptos | Juillet 2024
Les meilleures plateformes de cryptos | Juillet 2024
Les meilleures plateformes de cryptos | Juillet 2024

Trusted

Avis de non-responsabilité

Avis de non-responsabilité : Conformément aux directives de The Trust Project, BeInCrypto s'engage à fournir des informations impartiales et transparentes. Cet article vise à fournir des informations exactes et pertinentes. Toutefois, nous invitons les lecteurs à vérifier les faits de leur propre chef et à consulter un professionnel avant de prendre une décision sur la base de ce contenu.

8b8708e04214893263b65ef55a8c801f?s=120&d=wp_user_avatar&r=g
Rahul Nambiampurath is an India-based Digital Marketer who got attracted to Bitcoin and the blockchain in 2014. Ever since, he's been an active member of the community. He has a Masters degree in Finance. Email me!
READ FULL BIO
Sponsorisé
Sponsorisé