Un politicien chinois est expulsé du Parti après avoir fait la promotion du minage crypto

Partager l’article
EN BREF
  • Xiao Yi, ancien président du comité provincial du Jiangxi, risque des poursuites pénales pour avoir accrédité des activités de minage crypto.

  • Un voyage de Xiao en Allemagne dans le but de relier Chuangshiji Technology à Genesis Mining aurait été le catalyseur de l'interdiction du minage de cryptomonnaies en Chine.

  • L'interdiction de la crypto en Chine a eu lieu en plusieur étapes.

  • promo

    BeInCrypto France – Trading et actualités S’abonner

The Trust Project est un consortium international d'organismes de presse basé sur des normes de transparence.

Xiao Yi, un fonctionnaire du Parti politique chinois, a été interpellé pour un présumé abus de pouvoir.

Xiao Yi, ancien vice-président du comité provincial du Jiangxi de la Conférence consultative politique du peuple chinois, aurait abusé de son autorité pour accréditer des activités de minage de cryptomonnaies, ce en dépit de l’interdiction gouvernementale de toute activité de minage crypto.

En conséquence, M. Yi a été exclu du Parti communiste chinois (PCC). Cette décision a été annoncée le 13 novembre 2021 par la Commission centrale d’inspection de la discipline (CCDI). La CCDI est un organe chargé de faire respecter les règles et règlements internes et de lutter contre la corruption au sein du Parti communiste chinois.

Xiao Yi a également enfreint les règles relatives aux dépenses irrégulières liées à des projets, à la corruption et à l’ingérence dans les activités judiciaires. Le CCDI a déclaré que le politicien fera probablement l’objet d’un procès pénal.

Xiao aurait encouragé le minage de cryptomonnaies lorsqu’il était chef du parti de Fuzhou, dans la province du Jiangxi, depuis 2015, ce dans l’espoir de faire du minage crypto une “compétence” de Fuzhou. Il a dirigé une délégation lors d’un voyage en Allemagne afin de permettre à Chuangshiji Technology, dans la zone de développement industriel de haute technologie de Fuzhou, de s’associer au fournisseur de cloud mining Genesis mining. Cette association avait pour but d’héberger 500 000 serveurs à Fuzhou afin de miner des cryptomonnaies, une démarche qui pourrait avoir accéléré les décisions d’interdiction de minage crypto.

Une sur-réglementation avant l’interdiction totale

Selon Forbes, la Chine a lourdement réglementé Bitcoin avant de l’interdire, tout en prévoyant en parallèle de déployer sa propre CBDC, le renmimbi numérique (RMB).

La CBDC vise à offrir les avantages de la commodité des cryptomonnaies conventionnelles mais sans les atouts de la décentralisation et de la protection de la vie privée. Le contrôle gouvernemental central ne correspond pas à la nature sans frontières et non réglementée de la cryptomonnaie, d’où son rejet par la Chine.

L’interdiction du minage crypto en Chine

La Chine a détenu le titre de plus grande région de minage de Bitcoin au monde au premier semestre 2021, mais elle a rapidement été dépassée par les États-Unis. Plus de 90% des entreprises liées aux cryptomonnaies ont fermé leurs portes en Chine à partir du 8 octobre 2021, après l’interdiction générale et radicale par la Banque Populaire de Chine ainsi que par la Commission Nationale de Développement et de Réforme le 24 septembre 2021.

En 2017, la Chine a fermé les exchange locaux de cryptomonnaies, tandis qu’en 2019, le trading crypto a été interdit dans le pays. La banque centrale a alors déclaré qu’elle bloquerait les sites Web des exchange crypto nationaux et étrangers, ainsi que des offres initiales de pièces (ICO).

En mai 2021, le gouvernement a interdit aux institutions et aux entreprises de fournir des services liés aux cryptomonnaies. Trois organismes, à savoir l’Association bancaire de Chine, les Associations de paiement et de compensation de Chine ainsi que l’Association nationale de financement par Internet de Chine ont publié une déclaration informant que l’offre d’enregistrement, de compensation, de règlement et de trading n’est pas autorisée. Un mois plus tard, le gouvernement a ordonné aux banques de cesser de soutenir les transactions et a interdit le minage crypto.

Avis de non-responsabilité

Toutes les informations présentes sur notre site web sont publiées de bonne foi et à des fins d'information générale uniquement. Toute action entreprise par le lecteur sur la base des informations trouvées sur notre site web est entièrement à ses propres risques.
Share Article

David is an electronic engineer with nine years of experience. He joined BeInCrypto to combine his passion for writing and his interest in fast-moving industries, cultivated from his university days. He hopes to make crypto easy to understand.

SUIVRE CET AUTEUR

La série de NFT populaire lance sa monnaie.

Tradez ApeCoin!

Gagnez jusqu’à 10 000 USD chaque semaine avec l’AMM + Arena de CoinFLEX !

Gagnez dès maintenant