Voir plus

14 ans après son lancement, Bitcoin a-t-il tenu ses promesses ?

5 mins
Par Jay Speakman
Rejoignez Notre Communauté de Trading sur Telegram

EN BREF

  • Bitcoin a été créé dans l’objectif de devenir un système de paiement électronique décentralisé.
  • La collaboration entre la communauté crypto et les entreprises pourrait accélérer l’adoption des actifs numériques.
  • L'intégration de Bitcoin avec d'autres blockchains l’aidera à atteindre son plein potentiel.
  • promo

Bitcoin, la première cryptomonnaie au monde, a été créé dans l’objectif de devenir un système de paiement peer to peer (P2P) et décentralisé.

Alors que Bitcoin avance lentement vers son objectif, il lui reste encore du chemin à parcourir en termes d’adoption.

Bitcoin a-t-il atteint ses objectifs ?

Bitcoin (BTC) a été initialement conçu comme un système de paiement électronique peer to peer, décentralisé et sécurisé. Son objectif premier est de permettre des transactions rapides, peu coûteuses et sans intermédiaires.

Cependant, malgré son incroyable succès, BTC n’a pas encore été largement adopté en tant que moyen de paiement. Beaucoup le considèrent encore comme un investissement spéculatif plutôt qu’une vraie monnaie. Et bien sûr, sa forte volatilité n’arrange pas les choses. 

Les maximalistes Bitcoin pensent qu’il s’agit d’une réserve de valeur et d’une protection contre l’inflation. Cependant, il a fallu un seul 🐻 bear market pour que l’actif chute de plus de 70 % par rapport à son sommet historique de 69 000 $ atteint en novembre 2021. Selon certains, cela remet en question son statut d’🏆or numérique

Alors, Bitcoin peut-il devenir bien plus qu’un simple système de paiement ? Oui, à condition de s’ouvrir au monde qui l’entoure et de laisser de côté les 💡 théories maximalistes.

Le maximalisme, ennemi N°1 de BTC ?

En collaborant les uns avec les autres, les acteurs de l’industrie crypto peuvent partager des connaissances et des ressources. Cela permettra de créer un écosystème crypto robuste et propice à l’innovation. De même, l’intégration de BTC à d’autres blockchains pourrait lui permettre d’améliorer ses fonctionnalités, devenant ainsi plus polyvalent et surtout, plus utile.

Par exemple, le Lightning Network est une solution Layer 2 qui permet d’effectuer des transactions plus rapides, moins chères et plus sécurisées sur le réseau Bitcoin. De même, en intégrant les contrats intelligents d’Ethereum dans la blockchain BTC, on peut créer des solutions plus sophistiquées que celles que nous avons. 

Néanmoins, le réseau ne peut pas vraiment évoluer et atteindre ses objectifs sans abandonner certaines théories maximalistes qui ralentissent sa croissance.

L’exemple de Stacks

Muneeb Ali, le fondateur de Stacks, considère BTC comme un pilier de l’Internet décentralisé. Stacks est une plateforme qui permet aux développeurs de créer des applications décentralisées (dApps) sur la blockchain Bitcoin en utilisant un mécanisme de consensus appelé Proof of Transfer (PoX).

En termes simples, l’algorithme PoX permet aux utilisateurs de verrouiller leurs BTC en contrepartie du token Stacks (STX). Ainsi, ils peuvent contribuer au développement de la blockchain Stacks et gagner des récompenses pour avoir aidé à sécuriser le réseau.

Ce système vise non seulement à améliorer la sécurité et la décentralisation du réseau Stacks, mais également à récompenser les détenteurs de Bitcoin. Le tout dans l’objectif d’aider la première cryptomonnaie au monde à atteindre son plein potentiel.

Cependant, comme on pouvait s’y attendre, l’approche de Stacks est loin de faire l’unanimité. 

Carl Runefelt : “Bitcoin n’a pas besoin de s’améliorer”

“J’ai acheté toutes mes montres et toutes mes voitures avec de la crypto”, nous confie Carl Runefelt, un ancien caissier suédois converti en investisseur BTC. En plus d’afficher son mode de vie somptueux à Dubaï sur les réseaux sociaux, Carl gère également un site d’🤖 emplois crypto

Interrogé sur le manque d’utilité de Bitcoin, Carl Runefelt, alias “The Moon”, a répondu : “Cette question est clairement fausse. Bitcoin a plusieurs cas d’utilisation. Il s’agit de la meilleure forme de monnaie de l’histoire de l’humanité. C’est vraiment la forme la plus sûre de stockage et de transfert de valeur au-delà des frontières”.

Mieux encore, l’investisseur pense que Bitcoin est une blockchain complète qui ne nécessite aucune amélioration. “Je pense donc que les fonctionnalités et les cas d’utilisation de BTC sont énormes et extrêmement importants pour 💸 la liberté financière en particulier, et la liberté en général”.

Bitcoin est-il une réserve de valeur ?

Carl Runefelt pense que malgré sa forte volatilité, Bitcoin peut être considéré comme une réserve de valeur.

“Bien sûr, c’est la nature du marché. Mais, je pense que le plus important est d’investir en vous-même et de vous consacrer entièrement à la crypto”.

Néanmoins, beaucoup de ceux qui se sont consacrés entièrement à la crypto s’en mordent les doigts aujourd’hui. Par exemple, si vous aviez investi 10 000 $ dans Bitcoin en novembre 2021, vous auriez perdu 70 % de votre argent en février 2023. Difficile de s’offrir “des montres et des voitures de luxe” avec une telle perte.

Comme tout maximaliste Bitcoin qui se respecte, Carl justifie la volatilité de l’actif par le fait qu’il soit encore “nouveau”. Pourtant, BTC est sur le marché depuis plus de 14 ans.

“Honnêtement, je pense que Bitcoin a déjà fait ses preuves. Il est là depuis déjà 14 ans. Et chaque jour qui passe augmente ses chances de succès pour les 100 prochaines années et nous prouve qu’il est là pour durer”.

“Bitcoin a besoin de temps”

Selon Carl Runefelt, la cryptomonnaie de 👤 Satoshi Nakamoto “a besoin de temps pour se débarrasser de sa volatilité”.

“La volatilité est inévitable lorsque vous avez une nouvelle classe d’actifs qui cherche à trouver son prix et à stabiliser son offre. En effet, c’est la demande qui décidera si Bitcoin peut atteindre 10 $ ou 10 millions de dollars. Personne ne sait quel sera le cours Bitcoin d’ici 20 ans, et c’est là que la volatilité entre en jeu”.

Certes, Bitcoin a survécu à de nombreux événements, mais a-t-il survécu en tant qu’actif spéculatif ou en tant que réserve de valeur ? Telle est la question que les analystes devraient se poser.

“BTC n’a pas besoin de changer en tant que réserve de valeur. Il s’agit déjà de la meilleure réserve de valeur de l’histoire de l’humanité. Cependant, je crois qu’au fur et à mesure que le monde change, Bitcoin peut s’adapter. On peut par exemple créer des Layer 2 sur le réseau BTC, mais ses fondamentaux ne changeront jamais”.

Les maximalistes Bitcoin, comme Carl Runefelt, pensent que BTC n’a pas besoin de s’améliorer. Cependant, d’autres membres de la communauté crypto estiment que la collaboration avec d’autres blockchains ne fera qu’améliorer les capacités du réseau.  

L’union fait-elle la force dans le monde de la crypto ?

La collaboration entre la communauté et les entreprises crypto pourrait créer un écosystème plus cohérent et plus efficace. Par exemple, l’Entreprise Ethereum Alliance réunit plusieurs entreprises qui travaillent ensemble pour développer des solutions basées sur la blockchain.

Ce type de collaboration pourrait aider les acteurs du marché à établir des normes générales pour le secteur de la crypto. De même, elle contribuera à améliorer l’interopérabilité entre les différentes blockchains, ce qui pourrait accélérer l’adoption de la crypto.

Quel avenir pour Bitcoin ?

L’objectif initial de Bitcoin était de créer un système de paiement électronique peer to peer et décentralisé. Certes, le réseau a considérablement évolué au fil des années, mais il n’a pas encore atteint tous ses objectifs. 

En s’ouvrant à d’autres blockchains, et en laissant de côté les théories maximalistes qui entravent sa croissance, Bitcoin pourrait atteindre son plein potentiel. 

Morale de l’histoire : L’union fait la force, mais les meilleures choses ont besoin de patience.

Les meilleures plateformes de cryptos | Juillet 2024
Les meilleures plateformes de cryptos | Juillet 2024
Les meilleures plateformes de cryptos | Juillet 2024

Trusted

Avis de non-responsabilité

Avis de non-responsabilité : Conformément aux directives de The Trust Project, BeInCrypto s'engage à fournir des informations impartiales et transparentes. Cet article vise à fournir des informations exactes et pertinentes. Toutefois, nous invitons les lecteurs à vérifier les faits de leur propre chef et à consulter un professionnel avant de prendre une décision sur la base de ce contenu.

wpua-150x150.png
Fatima-Zahra C
Diplômée de Toulouse Business School, Fatima-Zahra a entamé sa carrière en tant que consultante chez Deloitte, avant de se reconvertir dans la presse économique et fintech. En plus de son travail de journaliste, Fatima-Zahra a géré les relations presse de plusieurs cabinets d’avocats à Paris, Londres et Casablanca. Tombée sous le charme des cryptomonnaies en 2021, elle a travaillé en tant que traductrice chez BeInCrypto de 2021 à 2023. Ses sujets d’expertise : Cryptomonnaies, Finance...
READ FULL BIO
Sponsorisé
Sponsorisé